mardi 31 mars 2009

#27

Heil,

« La presse est morte, vive les blogs, la messe est dite. »

C’est pas tous les jours qu’on me dit que je suis un blogger so cool (cf la chronique du nouveau ZOMBI dans le dernier Noise). Si tu ajoutes à cela la publication de mon nom complet dans le supplément du Télérama de la semaine dernière, j’ai vraiment de quoi me la péter maintenant, hein ? C’est le début de la gloire, merde ! Bientôt je vais même plus prendre la peine de répondre à mes mails, je vais juste encaisser les disques gratos sans me faire chier à les écouter ! Pareil pour les concerts, ouais ! Non mais ! Bâtard !

Enfin c’est marrant, ces petites piques qu’on se lance à distance. Comme quoi, même 2/3 conneries postées sur un forum (Awesomeboard) peuvent porter à conséquence. Et en attendant de me retrouver avec une tête de cheval dans le lit, tu peux, comme d’habitude, envoyer ton œuvre à l’adresse suivante :

Records reviewers are pretentious asshole. J’adore ce nom de baptême. Plus que jamais.

Relecture is for wankers.

Buddy Satan x Noir Fluo



AGON Violence Procreation CD

Choucroute massacre. Hormis NILE, je préfère franchement le death qui se faisait au début des années 90 que la soupe qu’on nous sert aujourd’hui. Les Mulhousiens musiciens d’AGON sont pas mauvais à ce petit jeu. Malheureusement, leur musique reste tout ce qu’il y a de plus quelconque. Mais bon, leur disque a au moins le mérite d’être court (une demi-heure bien tapée… je sais, ça peut paraître long). « Non mec, ça se prononce Hagondange, pas Agondeath ». (DIY) www.myspace.com/agondeath

A.H. KRAKEN Tatiana 12’

Si j’en dis du bien, je passe pour le hypeux à t-shirt sale de base. Si j’en dis du mal, on va me dire que je le fais exprès juste pour pas passer pour un hypeux à t-shirt sale de base. Si j’écris une chronique détaillée, on va dire que je me la raconte et que j’ai enfin découvert un dictionnaire. Si je l’expédie en trente secondes, on va me reprocher d’être un connard juste là pour choper du disque gratuit (alors que je l’ai acheté chez Médé). Bref, je sais plus quoi faire. La confusion c’est le sexe, comme ils disent. (Gaffer/Downboy) www.myspace.com/ahkraken

APPLETOP Don’t Tell All Of Your Friends CD

Pop française en power trio d’obédience new-yorkaise (les STROKES en plus pachydermique, SONIC YOUTH dégraissé, avec un petit côté ARCTIC MONKEYS complexé). Très bien produite, très bien jouée, y’a rien qui dépasse. De ce fait, je trouve ça dommage d’apporter justement un tel soin à sa musique et de négliger à ce point son artwork, réalisé avec Word 1997 et de superbes polices Arial de différentes tailles. J’espère que leur prochain effort sera plus convaincant. (DIY) www.myspace.com/appletop

A SECOND OF JUNE The Inside Laws CD

Claque dans la gueule. Directe. Violente. Sans appel. Les Strasbourgeois viennent d’accoucher (sans le savoir ?) d’un très grand disque de pop moderne, à la croisée des chemins d’INTERPOL, OMD et NO KNIFE. L’alchimie est parfaite. Rock acéré et mélodique, avec quelques accidents de parcours et surtout des tubes qui ne se révèlent pas aussi facilement que chez certains. J’apprécie cette fragilité et cette capacité à construire des thèmes qui prennent toutes leurs dimensions pour l’auditeur qui daigne se donner la peine d’y plonger. Malheureusement, m’est avis que beaucoup vont passer à côté de ce splendide album, à cause du nom du groupe, de l’artwork anonyme ou de mes comparaisons foireuses. Belle erreur. Car pour l’instant, le meilleur disque de 2009 sorti en 2008 c’est bien lui ! Et c’est un putain de FAVORI. (Kim) www.myspace.com/asecondofjune

THE AUSTRASIAN GOAT / AFFLICTIS LENTAE Split 7’

Premier volet d’une série de quatre splits 7’ réunissant le GOAT et ses potes. Sa face latte, pour pas changer. On oublie les atmosphères poisseuses et délétères. La guerre, la guerre, la guerre. Trois missiles d’ultraviolence (mention spécial au premier qui te brise la nuque en deux) à peine temporisés par des interludes aussi drôles qu’ils font froid dans le dos. De l’autre côté, AFFLICTIS ne fait pas non plus dans la dentelle. Deux tueries trash black old school avec un son digne du dernier LEBENDEN TOTEN. C’est dommage, le son de gratte de Thierry Glacial manque cruellement de graves. Bon, c’est quand même très bien et ça vaut mieux que toutes les merdes arty black françaises encensées par les intellos du métal. (213 Records/Carbonized Cells/Nuclear Trash/Wee Wee et quelques autres) www.213records.com

BONE AWL Meaningless Leaning Mess LP

Très joli jeu de mot. Niveau décibels, ça envoie un gros black primitif et répétitif en duo. Résolument punk. Ca fait pas peur mais c’est pas le but. L’artwork est vraiment sublime, très CRASS dans l’esprit. Et cette pochette est d’une beauté tellement venimeuse qu’elle me donne presque envie de l’encadrer. (DIY) www.klaxonrecords.com

BREATHING FIRE Years Of Lead LP

Furieux. Abrasif. Noisy. Painkiller Records. (Painkiller) www.painkillerrecords.com

CULTURE REJECT S/t CD

C’est bon de rattraper son retard, surtout quand le hasard met sur ta route un projet aussi excitant que CULTURE REJECT, le one-man pop-band par excellence. From Toronto, la bête. Cet album est sorti en début d’année dernière mais est trop bon pour que je le passe sous silence. Il te donne envie de claquer les doigts en rythme, de te briser la nuque à force de la bouger, pis je te parle même pas de tes semelles qui s’affolent alors qu’il n’y a même pas de batterie. Le piano fait l’amour à la guitare et c’est juste « woaw bordel » pis je te parle même pas de cette voix démentielle qui renvoie Ben Gibbard au fin fond de son taxi. Je me répète, certes, mais je le répète : c’est pas de la merde, CULTURE REJECT. C’est même tout le contraire. FAVORI. (White Whale) www.myspace.com/culturereject

DAMAAR Triumph Through Spears Of Sacrilege LP

Un disque thermolactyl. Voilà, on fait la blague de merde au début de la chronique, comme ça on est tranquille. L’obscur trio joue un bon black de barbare influencé par DARK FUNERAL, BURZUM et IMMORTAL FATE, voir BLACK WITCHERY et REVENGE, bref le métal joué par des punks, tu commences à connaître. Son de crapule et exécution aussi sommaire que brutale. Ca me rappelle vaguement ce qu’aurait pu devenir un groupe comme ARKANGEL dans mes fantasmes les plus sadiques. Bref, bon skeud. (Nuclear War Now) www.nwnprod.com

DARIA Open Fire CD

Je m’étais fait tirer les oreilles par ces messieurs pour avoir dit du mal de leur groupe lors d’une précédente chronique. Aujourd’hui, leur nouvel album sort sur Crash Disques. Autant dire qu’ils me tendent clairement le bâton pour se faire battre. Mais au moment d’ouvrir la bouche pour raconter mes conneries habituelles, une curieuse envie de dormir m’étreint. Preuve que ce deuxième somnifère fait de l’effet. (Crash) www.crashdisques.org

SAMMY DECOSTER Tucumcari CD

Ils sont rares, les Français à savoir correctement jouer la folk à l’Américaine. Y’a FRENCH COWBOY et aujourd’hui le petit père Sammy qui sort de nulle part ce prodigieux Tucumcari. Premier album chez Barclay, ça rigole pas. Les influences se lisent sur son visage : SPARKLEHORSE, Dick Rivers, CALEXICO, Eddy Mitchell. Un bel équilibre entre americana respectueuse et contrefaçon française de goût. Le type est doué, y’a pas à chier. Sa composition est fine, a le sens du rythme, de l’arrangement et de la retenue. Son chant est profond et sa diction n’est même pas gênante. De plus, je dénombre pas moins de cinq réussites incontestables (Tucumcari, L’Homme Que Je Ne Suis Pas, Savannah Bay, The Drive et Tu Me Hantes qui clôt magnifiquement ce disque) évoluant au milieu de titres plus intimistes et ambiancés servant de ciment à la consolidation d’un talent qui m’a sauté à la gueule au bout d’une seule et unique écoute. Chapeau. FAVORI. (Barclay) www.myspace.com/sammydecoster

DE TEKOOPTEHUUREN S/t CD-R

Fridebidehuedebouledebiz. Salut les filles. J’ai mis un an à prononcer correctement ce bordel de nom à coucher dehors. Merci les mecs. Que se cache-t-il derrière ce barbarisme hollandais (qui n’en est pas un) ? Des échappés de SOLAR FLARES et CAPSEED qui se font plaisir à boucler guitares et (prince de) chants mêlés pour créer de jolies chansons brutes de pop, clairement influencées par la Belgitude dont il reprenne d’ailleurs ici l’un des plus fiers hymnes (Overflow, nom de DEUS). Coup de pilon du Pilou, parce que jamais deux-cent trois. Sérigraphie percolatoire bandulatoire, preuve qu’on peut faire de beaux objets qui ont de la gueule avec pas grand-chose. Do It Together. J’aime bien. (Bawapioute) www.myspace.com/detekooptehuuren

DUSTHEADS Little Pieces LP

Bonne FUCKEDUPerie dans les règles. Et pas celles imposées par YES et KING CRIMSON, hein. On revient à BLACK FLAG et BL’AST, ouf. Ca change des loulouteries progressives. Y’a de la variété dans ce Little Pieces, de la hargne 70’s rock, de la furie punk, quelques digressions bruitistes, bref l’équilibre parfait que le coreux de chez Warmzine cherche en ce moment, le tout exécuté avec vista et classe. Un bon skeud, quoi ! Par contre, l’artwork est à chier par terre et y’a pas de textes. (Don Giovanni) www.dongiovannirecords.com

EVE-R Organique CD

Rock poppy ultra catchy à chant féminin en français aux ambiances pouvant parfois se rapprocher du Sac Des Filles de Camille, la variété en moins. Ca a pas l’air génial, dit comme ça, et pourtant la plupart des morceaux ici présents font mouche. Le trio lorrain sait écrire de bonnes chansons, simples, précises, efficaces, avec de vrais refrains et de bonnes mélodies. Puis les arrangements et les chœurs sont au poil. Je devrais logiquement trouver mon compte et finir cette chronique par un FAVORI aussi surprenant que justifié, et pourtant y’a un truc qui cloche. EVE-R est un excellent groupe, certes, mais bien trop propre et d’un classicisme en béton armé pour emporter mon adhésion totale et indubitable. Merde, c’est vraiment dommage. Ils auraient gagné à ne pas gommer toutes leurs aspérités, laisser du défaut et de l’éclat brut au lieu de tout polir. C’est dommage de passer aussi près du but. (Chorus 1.0) www.eve-r.com

FAILURES S/t LP

Mark McCoy publie des textes lisibles dans le disque d’un de ses groupes ??? Mais qu’est-ce qui se putain d’passe là ??? On revient à un délire CHARLES BRONSON meets le premier DAS OATH, plutôt frais et bien powerviolent léger. On est d’accord, le son de gratte est excellent. Et je crois que c’est un excellent skeud, même si j’ai pas l’air si emballé que ça. (Clean Plate/Youth Attack) www.cleanplate.com

HEAT FROM A DEADSTAR Seven Rays Of The Sun CD

Ouh la vache, cet artwork… Couleurs agressives et collages nonsensiques. Très peu pour moi. Heureusement, la musique du trio rattrape le désastre visuel. Marrant, ça me rappelle étrangement A SECOND OF JUNE (chroniqué précédemment) en plus noise et 90’s. Parfois on dirait presque un album posthume de DRIVE BLIND, voir des chutes de studio de POLICY OF 3 et HAL AL SHEDAD bœuffant ensemble. Ouais. Et c’est aussi bon. Enregistré par Bob Weston et comptant une participation de Roger Miller (MISSION OF BURMA), on a la classe ou on a la classe. On a la classe. (Ace Of Hearts) www.heatfromadeadstar.com

INVASION La Caza LP

Toi qui cherche un sens à ta vie, tu veux connaître la recette du bonheur absolu ? Oui ? Hé bien c’est tout bête : quand un groupe en lequel tu avais misé beaucoup d’espoir sort un second album assez décevant pour te donner envie de te mettre à l’électro, tu te remets son premier chef d’œuvre. Facile, non ? Par contre, la pochette est juste sublime. Preuve que les idées les plus simples sont toujours les meilleures. (la Vida Es Un Mus) www.lavidaesunmus.com

JACK & THE BEARDED FISHERMEN Hunting Ain’t Easy When Dogs Become Wolves CD-R

J’ai du mal à comprendre le sens du titre de ce disque. Ca doit être vachement plus simple de chasser avec des loups, non ? ‘fin bon je vais pas me mettre à contredire des barbus, surtout s’ils sont comme celui du clip A Ghost In The Fog de CRADLE OF FILTH. On sent bien que ceux-ci ont écouté les MELVINS, d’ailleurs. Y’a aussi une pointe de KYUSS, en effet. Merde, la bio tape juste, j’ai même pas besoin de me casser la tête à empiler les comparaisons improbables. Pardon ? Je pourrais… écrire pour une fois une vraie chronique intéressante, référencée et documentée, avec des phrases qui collent au sujet de réflexion sans digresser sur tout et n’importe quoi ? Autant me passer les couilles au mixer ! (Vouh Voue) www.myspace.com/jackandthebeardedfishermen

JACK DUPON L’Echelle Du Désir CD

J’y connais rien en jazz-rock progressif, MAGMA et tout le tintoin. J’aime bien KING CRIMSON, par contre. JACK DUPON tape dans le même registre. J’écoute. J’aime bien. Mais les mots me manquent pour en parler. Y’a des choses qui m’échappent. (Gazul) www.jackdupon.net

K-BRANDING Facial CD

Violence tribale industrielle postmoderne/mortem. Un très mauvais trip free jazz moderne dangereux pour la santé à ne surtout pas mettre entre toutes les oreilles. Les belges ont de l’humour. (Humpty Dumpty) www.k-branding.be

KEN PARK La Haine Dans Les Yeux LP

J’ai pas trop bien compris l’attitude de Gunther au concert de MENY HELLKIN et des BUNCH à Saint-Étienne en octobre dernier. Peut-être qu’on aurait pas dû parler football, dire qu’on était crevé et se moquer de sa ville. En tout cas je comprends toujours pas ce qui a pu justifier autant d’agressivité latente de sa part. Pas bien grave. Je suis fier d’être un sale Lorrain. (Dead Kids/Emergence/Kawaii/WeeWee/I Don’t Think It Will Be Possible) www.deadkidsrecords.com

LONG TIME TO LAY A TRACK Mayday CD

J’aime pas le rock. (DIY) www.myspace.com/longtimetolayatrack

THE LOVE ME NOTS Detroit CD

Une fois passé le petit blocage du chant féminin qui peut paraître un peu atypique (une rugosité à la AFFINITY), la soul garage 60’s qui inonde ces treize tubes se révèle on ne peut plus jouissive. L’énergie punk le dispute à la nonchalance yéyé, les grattes surfisent comme c’est pas permis, les claviers te font voir trente-six couleurs différentes, entre la spirale hypnotique et le kaléidoscope si tu vois ce que je veux dire. Tout pour la danse, tout pour la transe. Les LOVE ME NOTS ont la classe. Point barre. J’ai même envie de mettre des jupes blanches et de me faire une choucroute, c’est dire. FAVORI (et en concert à l’Emile le 16 avril). (Atomic A Go Go) www.myspace.com/luvmenots

LUG-NA On A Winter Morning In A Schoolyard CD

Wahou, on dirait les LIMITS sans l’exubérant Jo au chant mais avec le même genre de mélodies mi-PINK FLOYD, mi-RADIOHEAD. Pop stellaire et lunaire, à vent ou à corde, très BEATLES dans l’esprit. Le piano est bien présent. Ne me retourne pas le cerveau comme ça devrait car ne va pas droit à l’essentiel mais je reconnais le colossal travail d’écriture et d’arrangement abattu. Et j’aimerais bien voir ce que ça donne en live. (DIY) www.myspace.com/lugna

MASS HYSTERI Var Del Av Stan LP

Putain de bordel ! Voilà enfin le chef d’œuvre que j’attendais ! THE VICIOUS n’était qu’un apetizer. Avec MASS HYSTERI, les Scandinaves ont enfin trouvé la bonne faille temporelle les transportant aux débuts du punk et de la new wave. Tout est parfait sur ce disque. Les bons riffs et les bons refrains aux bons moments avec les bons breaks et les bonnes voix mixtes sur les bons tempos pendant le bon nombre de minutes pour pas que ça devienne chiant. Bon. Si je ne dois en garder qu’un parmi les GORILLA ANGREB, les KNUGEN FALLER et autres je sais plus quoi, ce sera bien celui-là. Comment je kiffe, putain. FAVORI. (Feral Ward) www.feralward.com

MONOTEKKTONI Different Steps To Stumble CD

Les albums passent et l’électroclash de Toni a toujours autant la classe. Fou ce que la petite Berlinoise parvient à créer avec un synthé, une guitare et sa voix. Sa dance guerrière et féminine se pare d’une mélancolie à la fois foutraque (quand les rythmiques déglinguent à tout va) et bucolique (quand les claviers s’évaporent dans des volutes de fumée bleue) qu’elle seule semble capable de maîtriser. Les DRESDEN DOLLS et les RITA MITSOUKO fusionnent avec NEUBAUTEN, ATARI TEENAGE RIOT et PEACHES. Comme ça. L’espace de quarante-six minutes. On a beau y être habitué, le résultat impressionne toujours autant. Aux dernières nouvelles, elle attend un heureux évènement et part donc en tournée une dernière fois avant de prendre une pause bien méritée. On a la chance de l’accueillir à l’Emile le 10 avril, ça va tout péter. (Sinnbus) www.myspace.com/monotekktoni

MONTAG S/t CD

Si tu n’aimes pas la pop anglaise chantée en Allemand, tu n’as rien compris au pouvoir universel de la musique qui a, entre autres, le don de transformer une langue non-musicale en miel sonore pour les oreilles. Les FOTOS nous avait déjà fait le coup en 2007. Deux ans plus tard, les MONTAG leur pique la place (fallait pas s’endormir sur vos lauriers, les mecs). A lil bit of soul entre deux refrains, voilà vous avez tout compris à la recette du succès assuré. Et pendant ce temps-là, où sont passés ces feignasses de PALE ? Sacré label que ce Tapete Records. (Tapete) www.tapeterecords.de

NITAD Ibland Kan Man Inte Hindra Sig Sjalv LP

Trop FUCKED UP de la tête, ce disque. (Deranged) www.derangedrecords.com

NOISE EMISSION CONTROL S/t CD-R

« Vous vous masturberez certainement à l’écoute de NOISE EMISSION CONTROL », dixit la bio. Je sais pas pour toi mais moi j’ai tout simplement changé de disque. (DIY) www.myspace.com/noiseemissioncontrol

NOW, NOW EVERY CHILDREN Cars CD

La pop féminine telle que je l’aime : rugueuse, rageuse, minimaliste, aussi douce qu’amère. Troisième album pour ce duo mixte emmené par Cacie Dalager, chipie de première. Les LOS CAMPESINOS font moins de boucan à sept. Un petit côté Polyvinyl Pop (MATES OF STATE en moins kitsch, SATURDAY LOOKS GOOD TO ME en plus abrasif… ah tiens merde, deux autres duos mixtes). J’aime bien. Ca me parle. (Tapete) www.tapeterecords.de

PANTHER The Birds 12’

Le duo de Portland se popise dangereusement. Ce n’est pas pour me déplaire, loin de là. On oublie les ambiances tribales sans perdre pour autant le groove au change. Se renouveler avec classe et subtilité. Les types ont tout compris. Puis en live, ces six nouveaux morceaux (qui augurent du meilleur pour ce troisième album à venir bientôt) passent vachement bien. NO AGE n’a qu’à bien se tenir. (Altin Village) www.myspace.com/panthertouch

THE PENELOPE(S) & MORPHEUS Priceless Concrete Echoes CD

La bio est tellement confuse et mal écrite que je n’ai strictement rien compris au concept de ce disque. Qui est qui, qui fait quoi… Beuh. Heureusement qu’il me reste des tympans. Collaboration entre deux entités sonores dont le résultat s’apparente à une new wave mutante tendance boum boum borderline (l’insupportable tube Joey Santiago, à vomir). Le début du disque est intéressant, plus cold et éthéré que la suite (après la cinquième piste, donc) qui part dans des sphères THE WHIP meets ELLEN ALIEN qui me branchent moins. Plutôt cool quand même dans l’ensemble. Dommage qu’un des chanteurs se sente obligé d’en faire trois tonnes pour sonner comme Dave Gahan, ça en devient limite ridicule. La reprise du Sabotage des BEASTIE est fun. (Citizen) www.thepenelopes.com

PICORE Libranos Del Mal CD

THE EX et FUGAZI sous le soleil de Zaragoza. Rock légèrement noisy, mathématique ce qu’il faut et qui me rappelle un peu ce que faisaient à l’époque leurs compatriotes de SHEREGANO. Je suis pas le plus gros fan de ce genre de chuche mais ça le fait bien une fois de temps en temps, et les types ont l’air vraiment super cools. (Magofermin) www.myspace.com/picorelaposturaperfecta

POLLYANNA On Concrete CD

Très jolie pop folk jouée en duo et chantée en anglais par une voix féminine aussi douce que le satin de mes draps (non je plaisante, c’est du coton, mais bref on s’en fout). Le genre de disque qui paie pas de mine mais qui a tendance à revenir régulièrement sur la platine. Le groupe sait jouer de l’électricité tout comme il aménage d’intimes moments feutrés, évoquant tour à tour BRIGHT EYES et 27 dans un seul et même morceau (Run). Classe. Hâte de les voir en concert (les gars, si vous me lisez, répondez moi s’il vous plaît). (Waterhouse) www.pollyanna.org

REZA Moonless CD

Indie folk americana abrasive, déjantée gentille mais un peu trop poussive pour me satisfaire. Et j’aime vraiment pas la voix du bonhomme. Heureusement, il a la bonne idée d’inviter H-BURNS, et là ça le fait carrément. Les mecs, faudrait peut-être envisager une collaboration sur un album entier, non ? (French Toast) www.french-toast.fr

TEENAGE RENEGADE Is There Life After High School ? CD

Y’a-t-il une vie après SECOND RATE ? (Kicking/Vampire/Oni Red Chords/Chanmax) www.myspace.com/oniredchords

TIGER LOU A Partial Print CD

TIGER LOU serait-il devenu un groupe chiant, avec le temps ? Ou bien l’a-t-il toujours été mais je ne m’en étais jamais rendu compte ? Perso, je commence franchement à m’emmerder. (Startracks) www.myspace.com/tigerlou

TOTAL ABUSE S/t LP

Alors là, je comprends pas comment je fais pour pas aimer… (Deranged) www.derangedrecords.com

TYCHO BRAHE Le Temps Qui Passe CD

Difficile pour moi de catégoriser la musique de TYCHO BRAHE. Dix-sept vignettes de musique concrètement bricolée et expérimentale que je peux écouter comme ça, en fond sonore. Mais à partir du moment où je me concentre, je commence à m’ennuyer. La démarche d’exploration ainsi que son résultat sont très intéressants, c’est juste Bibi qui passe totalement à côté. Puis c’est pas forcément ce que j’ai envie d’écouter en ce moment. Mais je sais à qui ça va faire plaisir. (Les Disques Normal) www.myspace.com/tychobraheband

V/A Fly Girls Volume 1 & 2 DoLP

L’art de la réédition. Un univers aussi vaste que celui de la sortie d’album lambda. Y’a des bons et des mauvais labels, des pratiques abusives et d’excellentes surprises, comme ce Fly Girls. Double compilation opulente qui fait le point sur 30 ans de hip hop au féminin. ‘fin bon, on remonte pas jusqu’à aujourd’hui mais à mon avis, ce projet s’inscrit naturellement dans la durée. Dans dix ans, d’autres volumes seront sortis, à n’en pas douter. Les piliers sont là (MC LYTE, QUEEN LATIFAH, Roxanne Shanté, Missy Elliott), on remarque aussi quelques absences (où sont DA BRAT et UNIVERSAL 2 ?) mais l’essence même du projet est intact. Les morceaux sont bons. J’ai tanné Médé pendant six mois avec ces deux compiles, et quand elles sont arrivées au magasin j’en croyais toujours pas mes yeux. C’est con, le bonheur. (Soul Jazz) www.souljazzrecords.co.uk

THE YUPPS Démo CD-R

On les a souvent comparés aux BB BRUNES. A tort. Les YUPPS (un an d’existence au compteur) n’ont pas la prétention de réinventer la guitare en abâtardissant honteusement une musique qu’ils feraient semblant de connaître et d’apprécier juste pour faire plaisir aux actionnaires de leur maison de disque (qu’ils n’ont pas encore, mais ça ne saurait tarder). Pas de faux son roots (le mastering est loupé, le mixage laisse à désirer MAIS c’est pas là le plus important), pas de paroles absconses mal chantées en français (le ton est juste, l’accent irréprochable et les textes personnels). Et surtout, une poignée de bonnes chansons où le trio laisse exploser son amour pour les STROKES, les ARCTIC MONKEYS, les LIBERTINES, probablement même un peu les KINKS, Dylan et les BEATLES (l’air de rien). Alors ouais, faut aimer la pop anglo-saxonne et ne pas s’arrêter à l’image que véhicule le groupe (z’ont de belles gueules, c’est pas de leur faute) pour apprécier les YUPPS à leur juste valeur. Car ces trois jeunes gens ont du talent. Avec un peu de travail (moins de nonchalance et plus de hargne en live) et les bonnes personnes pour les entourer (enregistrement mais aussi artwork), y’a moyen qu’ils aillent vraiment loin. Et m’est avis qu’on risque d’en entendre pas mal parler prochainement. (DIY) www.myspace.com/theyuppsmusic

ZERO DEGRE Des Etoiles Plein Les Yeux CD

Difficile de chroniquer ce très bon premier album de ZERO DEGRE, projet solo de Nicolas Tochet (bassiste de MELATONINE, tête pensante du Kit, du Bœuf Nocturne et de Kermetz). ‘tain c’est tellement facile d’écrire des phrases et de les publier ensuite ! Pardon, j’avais promis de ne pas digresser et de ne plus chercher noise… Bref, notre grand barbu aura mis le temps mais ça y est, son petit bébé est bien là. Bel artwork, simple mais pas simplet, à l’image de la musique limpide composée par le bonhomme. Une electro discrète et éthérée ne manquant jamais de relief et qui sait aussi bien se faire douce et souffreteuse que dancefloor friendly. On pense forcément à DIABOLOGUM et EXPERIENCE la première fois, mais ces influences un peu lourdes disparaissent naturellement au profit d’une véritable personnalité qui se dégage au fil des écoutes, notamment grâce à la voix particulière de Nico (et son phrasé mélancolique) et à ses mélodies douces-amères, entre ciel de traîne et terre aride. Merde, Des Etoiles Plein les Yeux auraient très aisaiment pu sortir chez Anticon. Excellentes contributions de CHAPELIER FOU, ANGIL (mon morceau préféré) et CASCADEUR, sans oublier les amiEs de toujours que sont Suzanne, Julien et Fabio. J’imprime leurs noms noir sur blanc, c’est volontaire, sans eux ce disque ne serait pas le même et je serai probablement le seul à le faire. Les journalistes de mes couilles vont quand même pas s’embarrasser à citer d’illustres inconnus dans leurs pages. La presse est morte. Vive les blogs. (Unique Records) www.zerodegre.net

9 commentaires:

Aurélien a dit…

T'as utilisé deux fois le mot "choucroute" dans tes chroniques de ce mois.

buddy satan a dit…

C'est parce que c'est le mois du navet, d'où son retour dans la préparation de la choucroute (une spécialité locale), donc forcément obligé de placer le mot au moins deux fois dans mes chroniques.

Je suis super convaincant, hein.

guillaume a dit…

Décidément, Satanic Buddie, tu es relayé en ce moment: une salle où on joue avec les Welldoches Daubots t'as cité sans que t'en sache rien (d'ailleurs ils nous ont rien demandé non plus), à croire que les gens n'ont plus d'imagination. Putain de bloggers vampiriques qui tirent la couverture à eux et tarissent nos esprits, ah-ha!

buddy satan a dit…

Je veux des noms !

guillaume a dit…

Un de mes multiples surnom est collabo, alors...
Ben le blogger vampirique, c'est toi, Buddy, apparemment, tu suces l'imagination des gens, ils se sentent obligés de te citer, ah-ha!
Sinon voilà les fainéants qui utilisent ta prose:
http://www.alternadiff.com/
Va dans "catering café", puis "programmation", clique sur "mai", première soirée le 02 mai, clique sur le carré où y'a le nom des groupes et tu verras. Pas de lien direct, en plus c'est mal foutu, ah-ha!
J'ai vu des flyers aussi avec ça dessus.
Bon, c'est pas un scandale non plus, mais par rapport à ce que tu disais plus haut, ça m'a fait marrer de tomber là-dessus au même moment.

buddy satan a dit…

Héhé excellent ! Hier le Républicain Lorrain a repiqué un de mes textes (sans citer la source, normal) pour un de leurs articles. Ca rajoute une pièce au dossier.

(en vrai je m'en cogne mais il est drôle de constater que les plus prompts à te faire des leçons de journalisme sont toujours ceux qui leur tordent le plus impunément le cou)

guillaume a dit…

Voilà.

Anonyme a dit…

Solar eneragy is the future for the planet.
[url=http://www.solarcourses.org/]solar generators[/url]

Anonyme a dit…

mesothelioma support and information!
[url=http://www.mesothelioma-support.org/]symptoms lung cancer[/url]