mercredi 1 octobre 2008

#22

Yo,

Putain, j'en ai chié ce mois-ci... Dur de rendre mes chroniques à l'heure, entre le manque d'inspiration, le manque de temps, le manque d'argent... J'avais autre chose à faire, notamment préparer mon départ des archives d'Arcelor Mittal. La chose a été officialisée aujourd'hui même. Incroyable. Après un an et demi de boules dans le ventre, je me casse enfin de là pour faire un truc qui me plaît. A partir du premier décembre, je m'occuperai de la programmation d'un café concert de Metz qui s'appelle l'Emile Vache (www.myspace.com/lemilevache). Tu peux donc encore et toujours plus que jamais m'envoyer des disques à cette adresse :

Je te garantis pas d'être frais, dispo et au rendez-vous ici même le 1er novembre, on part en tournée avec MENY HELLKIN et les BUNCH à ce moment-là. Les chroniques du mois prochain auront donc un poil de retard, je préfère m'en excuser par avance.

Ah oui, comme d'hab', je corrigerai les fautes de frappe pour la version papier. J'espère que, dans ton immense bonté, tu ne m'en tiendras pas rigueur

Nez en moins, le petit Buddy t'embrasse bien fort.



AMEN RA Mass III CD

Bonne nuit. (Hypertension) www.churchofra.com

ANAPHYLACTIC SHOCK 2000 Years CD

Merci, toi aussi. (Hypertension) www.myspace.com/anaphylacticshock13

ANACHRONICXP Arbre Et Rupture

Disque anti-joie de vivre. Les Québécois d’ANACHRONICXP sont pas là pour rigoler. Faut pas oublier qu’il fait froid chez eux. Hip hop lourd à l’accent chantant (le magnifique Jour Et Nuit), drum’n’bass de cimetière (Baobab), ambient délétère (Piano Rompu). Cinq titres, histoire de se faire une idée du mal être de leur tête. Une découverte DOG BLESS YOU, bien entendu. (Ondes Carrées) www.anachronicxp.com

AVSKUM Uppror Underifrän LP

Grosse déception. Balèze de passer après un mammouth clouté tel que Punkista, certes. Là, je trouve que ce nouvel album tombe à plat. Ca sent la redite. Moins catchy, plus anecdotique, bref pas le AVSKUM que j’ai appris à aimer. Bon hé c’est pas grave non plus, y’a toujours les vieux disques pour se consoler. (Prank) www.avskum.com

BACK TO BASICS S/t CD-R

Hardcore old-school. Neuf titres difficiles à classer. Groupe bordelais qui sort clairement du lot. Ca me fait penser à BETTER THAN A THOUSAND avec un côté punk insouciant plus affirmé. Belle énergie. Les mélodies et le chant sont frais. Y’a pas de textes, j’aurais bien aimé les lire. Voilà, faut écouter. (DIY) www.myspace.com/drinals

BAXTERS Subintrant Crisis CD-R

Noise à la Française (PORTOBELLO BONES, SLEEPERS, TANTRUM) avec un gros doigt d’UNSANE et d’HELMET. Bon groupe qui fait sa sauce dans son coin depuis un moment maintenant. Rigueur rythmique exemplaire, quelques beaux riffs de droite à gauche et un chant qui scande un monde à l’image de la musique qu’il illustre : froid. Pas vraiment ce que j’ai envie d’écouter en ce moment mais si les quelques groupes cités en influences te font bondir au plafond, fonce. (Opposite) www.oppositeprod.com

BLACKLISTED Heavier Than Heaven, Lonelier Than God CD

Franchement, j’aurais jamais parié un seul kopek sur BLACKLISTED. Tout juste bon à faire comme tous les hardcoreux modernistes qui pullulent aujourd’hui (c’est le crust de salon en short et baskets Nike), avec un poil plus de hargne peut-être. Heureusement, avec ce nouvel album les gaziers ont eu la merveilleuse idée d’écouter un peu plus de métal et un peu moins de CHAMPION. Résultat, un carnage en onze mouvements dévastateurs (et un peu moins de vingt minutes au compteur). Les types sont touchés par la grâce et osent l’impensable : quelques riffs southern fried stoner par ci, des vocalises chevrotantes par là, de l’ambiance et de la violence bien dosées. Toujours en rupture, au bord de la cassure. Et ça marche. Y’a enfin de la matière à remplir le crâne vide des danseurs/posers professionnels (qui ont l’air d’aimer ça, un comble). Le ton est au mid-tempo, mettant ainsi en valeur les accélérations brutales qu’on leur connaissait déjà (et dont la puissance se retrouve ici décuplée). Les tubes sont déroulés au kilomètre et à une vitesse hallucinante. We’re Unstoppable, disaient-ils fut un temps. Ouep. Et en plus de ça, ils ont bien dix ans d’avance sur le reste du peloton. Ca mérite un gros FAVE. (Deathwish) www.myspace.com/blacklisted

BORDERLINE From Tales To Reality CD

Tu sais que c’est pas mon genre de dire du mal gratuitement. Du coup, là faudrait vraiment me coudre la bouche avec du fil barbelé pour m’empêcher de déverser de la merde sur cet album de BORDERLINE. Ramassis de clichés assez impressionnant, ce disque réussit l’exploit macistien de devenir instantanément ringard (voix anonyme, batteur aussi robotique que son homonyme de cuisine, riffs déjà entendus en mieux au vingtième siècle) et cela au bout d’une seule et unique écoute. Vache. Me fait le même effet que le 2001 de Kubrick. Les interrogations se bousculent dans ma tête : qu’est-ce que le néant ? l’univers a-t-il une fin ? où irons-nous après notre mort ? …Mais surtout le néant, en fait. Ce disque constitue donc un parfait sujet de philo, du genre à te donner une migraine tout en te faisant prendre conscience du vide intersidéral qui sépare ces quatre irresponsables de la vie réelle. Mais le plus grave reste peut-être le fait qu’ils soient parvenus à me redonner envie d’écouter THE JULIANA THEORY… Certes, je pourrais continuer à donner dans le sarcasme facile et la prescription de bon goût maladroite. Je préfère cependant m’arrêter là afin de suivre les conseils de Françoise Hardy qui, déjà à l’époque, me disait de ne pas tirer sur l’ambulance, et te conseiller de cliquer sur le lien ci-dessous afin de te faire ta propre idée sur la question… (DIY) www.myspace.com/borderline

BRAIN DEAD No Consequences LP

Hardcore moderne à la (ça en devient redondant) AMERICAN NIGHTMARE ou MODERN LIFE IS WAR. C’est speed, les guitares pleurent, ça crie. C’est lent, les guitares pleurent, ça crie. Formule approuvée par tous les coreux de la planète qui ont écouté à fond de new wave quand ils étaient amoureux. En plus, Guilt & Shame est un superbe morceau mélodique qui tranche avec le reste du disque (bien aussi mais plus générique). Bref ça le fait bien. (Burn Bridges) www.burnbridges.net

CEREMONY Still Nothing Moves You LP

Que Bridge Nine se mette à sortir des groupes plus orientés powerviolence et musique qui tabasse les os que leurs habituelles moshetés, soit. Avec ce nouveau CEREMONY, on reste quand même dans un registre hardcore/punk (avec des ralentissements plus écrasants à la IRON LUNG et des speeds moins sexy, ok). Très bon, d’ailleurs. Rien à dire, le disque se tient. C’est un bon disque. Bien. Bon. Suivant ? (Bridge Nine) www.myspace.com/ceremony

CHROME HOOF Pre-Emptive False Rapture DoLP

Je me ramène avec mes gros sabots et mes trois guerres de retard pour parler de cet album de CHROME HOOF. Bon, les hipsters s’en foutent, ils le connaissaient déjà par cœur avant même sa sortie, donc c’est aux autres que je m’adresse, ceux et celles qui aiment découvrir et écouter de la (bonne) musique. A ma décharge, j’attendais de pouvoir choper la bête en LP plutôt qu’en MP3 dégueux avant de pouvoir en parler. C’est vrai, c’est mieux d’avoir un vrai disque entre les mains, non ? Je te jure, je me cherche pas de fausses excuses… Alors, cet album ? De la balle. Disco, krautrock, post-prog, métal et noise se collisionnent dans un joli fracas de notes froissées, de chants incantatoires et de basse qui fait des vagues dans ton estomac. Mélange parfait. Je passe sur les détails (line-up et autres conneries), l’important restant le mot de la fin : FAVE. (Southern) www.southern.net

CLOAK/DAGGER We Are Cloak/Dagger LP

Un groupe qui fait l’unanimité. Certains l’apprécient pour son côté rock’n’roll déjanté, d’autres pour ses racines punk affirmées, en tout cas d’aucuns s’accordent à dire que CLOAK/DAGGER latte. Dans les grandes largeurs. J’arrive après la bataille (comme souvent ce mois-ci) mais bon, les retardataires n’ont pas forcément toujours tort. Des ex-COUNT ME OUT, AMERICAN NIGHTMARE et TRIAL BY FIRE (entre autres) dans le merdier, une poignée de morceaux qui tuent (Bended Knee, Runways, Kamikazes) pour un album qui se tient admirablement bien (parfaite balance entre hardcore hargneux et punk rock catchy). Epatance à l’état pur. (Grave Mistake/Jade Tree) www.myspace.com/wearecloakdagger

DISARRAY Edge Of My Demise CD

“On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui”, disait Desproges. Faux. De ce disque, on peut rire de tout ET avec n’importe qui. Sinon y’a un morceau qui s’appelle Punishment For Being Born et qui retranscrit parfaitement ce que je ressens à l’écoute de ce truc. (Inner Void) www.disarrayonline.com

ELECTRIC ELECTRIC Sad Cities Handclappers CD

Ces mecs sont des prodiges. Leur math-rock parvient à la fois à te tordre les neurones en dix et à te faire danser comme un déglingo. Tout est résumé dans le premier morceau. Minimal = Maximal. Les boucles t’hypnotisent pendant que le charley frise l’hystérie collective. La contagion l’est tout autant. Le duo prouve également une autre équation. Musique instrumentale = tube. Y’a qu’à écouter Tchernovsky, Cut, Hydraviolet, The Watkins Theory, La Motta, Bamako… Bref, je vais pas toutes te les faire. Electric Electric = fête du slip. Ce groupe réussit le pari de mettre à la fois LIGHTNING BOLT et FOALS à l’amende. De la sueur, de la passion et du travail, ce disque en transpire. C’est aussi un petit classique en devenir. Favori Favori. (Herzfeldt) electric.electric.free.fr

FAT BEAVERS There’s No End To That Shit CD-R

Nom de merde pour musique qui latte. Si le BURNING HEADS du Dive avait fait une overdose de JAWBREAKER era 24 Hour, ça aurait donné ce There’s No End To That (Good) Shit. Un disque qui prend son envol après deux morceaux d’ouverture un peu trop sombres pour ma petite gueule d’amour (hier j’ai appris que j’allais enfin pouvoir me barrer de mon taf donc j’ai le moral et j’ai juste envie d’écouter des trucs joyeux). Ca doit être bien cool en concert. (DIY) www.myspace.com/fatbeavers

GIT SOME Cosmic Rock CD

Palme d’or du groupe le plus surestimé de l’année. Les types parviennent à booker leur première tournée en Europe avec seulement des enregistrements de répet, juste sur la bonne foi de leur présence au sein d’une formation que beaucoup de monde a aimé en son temps : PLANES MISTAKEN FOR STARS. Arrive aujourd’hui ce disque, et j’espère sincèrement que toutes les personnes qui se sont démenées pour les faire jouer s’en mordront les doigts. Belle bouse qui sent pas bon le rock en carton pâte. (1234 Go) www.myspace.com/fuckengitsome

HALO FAUNA Durak CD-R

Je ne remercierai jamais assez Julien de m’abreuver en bons disques qui butent. C’est une fois de plus le cas avec cet album d’HALO FAUNA. Pour situer, on dirait un PIEBALD à fond midwest qui aurait craqué sur l’œuvre de DEFIANCE OHIO. Lointaine parenté avec un LAST DAYS OF APRIL rural. Qui a dit GET UP KIDS ? Bref, pile poil ma came à l’heure où je déterre tous mes vieux disques du lycée. Mélancolie envahissante, son clair qui t’enveloppe dans sa douceur et chant juste parfait. Rien à dire, c’est de la balle. (Plan It X) www.plan-it-x.com

HOME BLITZ Weird Wings 12’

Bedroom garage rock. Pas aussi drôle que BILLY BAO mais presque. Y’a une reprise de SLADE, et j’adore SLADE (pis je dois avouer qu’ils s’en sortent encore pas trop mal). Un morceau qui sauve ce 12’ de la poubelle dans laquelle il était destiné à finir ses vieux jours. Ca m’apprendra à pas télécharger avant d’acheter. (Parts Unknown) www.partsunknownrecords.com

I MADE THIS MISTAKE It’s Okay CD-R

Grâce à Julien Punk Ass Folk j’ai pu me taper toute la discographie de ce joli groupe en plus de leur dernier album. On dirait une obscure formation de chez Caulfield circa 1995 croisé avec le DEFIANCE, OHIO de chez No Idea (sans oublier le JAWBREAKER de Dear You… Accident Prone, anyone ?). Pop, punk et folk à doses raisonnables et justes. Ca me renverse pas mais c’est très cool, bonne soundtrack pour envoyer chier mes chefs ou sauter partout juste après leur avoir remis ma lettre de démission. Ah bordel, ça faut du bien… A noter que cet album n’est sorti qu’en 12’ et cassette. (The Cottage Records) www.myspace.com/imadethismistake

INDUSTRI ROYAL You Broke My Nose But I Broke Your Heart CD

Les deux premiers titres sont des tubes. Clairs, nets, précis. Imparables. Bonne pop-punk qui se tient bien, malgré le maquillage outrancier et les poses skate glam cold wave. Les trois suivants sont plus anecdotiques par contre, et là j’ai envie de dire non. Crier ma différence. Passer à autre chose. Pourquoi ? Pourquoi gâcher un disque qui s’annonçait aussi bien ? Vous ne méritez même pas que je finisse ma chronique. (Strepnjec) www.industriroyal.com

LOSER LIFE My Hell 12’

Bonheur. Les cinq titres de ce My Hell sont merveilleux. Joué à l’arrache, ce punk rapide et émotionnel (de l’emo, comme on l’aurait appelé à l’époque, c’est-à-dire avant de ne plus savoir de quoi on parle) aurait eu sa place dans le catalogue Ebullition, bien calé entre les disques de BORN & RAZED, END OF THE LINE et ECONOCHRIST. Aujourd’hui un truc comme ça sort sur Life’s A Rape (CRIME DESIRE, WACO FUCK) et ça renforce tout le bien que je pense de cet obscur mais précieux label. Maintenant faut que je tope leur I Have Ghosts & I Have Ghosts. Rapidement. (Life’s A Rape) www.myspace.com/loserlife

MENEGUAR The In Hour CD

De plus en plus barré, leur trip. Pop psyché faussement lo-fi qui se rapproche dangereusement de ce que peut expérimenter un NO AGE aujourd’hui (sauf que ces derniers prennent le train en marche, contrairement à MENEGUAR). Les comparaisons aux SWELL MAPS, à GUIDED BY VOICES et autres PAVEMENT fusent, mais c’est définitivement CLINIC qui vient à l’esprit quand t’écoutes ce troisième album. Même approche du son lugubre, même recherche de la pop song parfaite. Ouais, y’a de ça. Y’a aussi et surtout une personnalité propre au trio, un truc indicible qui les sépare du reste du troupeau (un peu le même délire qu’avec AM THAWN) et qui en fait un groupe bien plus attachant que tous les suiveurs du moment. Que cela soit dit, écrit et retenu. (Woodsist) www.fuckittapes.com

OLD SEED The World Laughs With You When You Cry CD-R

J’ai très peu de référents en folk music. J’ai très peu de référents en tout, d’ailleurs. Ce qui ne m’empêche pas de donner mon avis, remarque. C’est le principe même de cet exercice d’écriture (j’insiste, au cas où certains me prendraient encore au sérieux). Se prendre pour le mec qui sait tout, même s’il ne sait rien. Comme un critique musical lambda, quoi (sauf que lui ne joue pas). Bref, OLD SEED c’est de la folk, un mec tout seul avec sa guitare. Les dix titres de ce petit disque sont de toute beauté. Une mélancolie qui te retourne le coeur, le poing levé, la rage au ventre. Je suis vert de pas pouvoir le faire jouer à Metz (on s’y est mal pris avec toute la clique, ce sera pour une prochaine fois, j’espère) parce qu’en plus de ça il paraîtrait qu’il reprend du MINOR THREAT. Gaaahhhh. (Sysiphus) www.myspace.com/oldseed

PAINTBOX Singing Shouting Crying LP

Merci Ken. Prank represse le Singing Shouting Crying de PAINTBOX (sorti à l’époque chez Ugly Pop avec un artwork différent). Y’a l’ancien gratteux de DEATHSIDE dans ce groupe. Autant dire que niveau riffs et solos, ça envoie le pâté (en croûte). Feeling limite garage quand ça mid-tempoïse, c’est du hardcore japonais, du Burning Spirit dans toute sa splendeur dominé par un vocaliste au timbre aussi rocailleux que profond, un vrai funambule de la gorge ! Rock’n’roll as fuck, et désolé si je suis lourd avec ça mais les leads de guitare sont juste magnifiques… Indispensable. (Prank) www.prankrecords.com

PAINTBOX Earth Ball Sports Tournament LP

La même en mieux. Rien que l’intro vaut l’achat de ce disque. Pis les solos… Du HELLOWEEN puissance 10… FAVE.(Prank) www.prankrecords.com

LE PARTI S/t CD

Marrant. En sortant le disque de son enveloppe, rien qu’en le regardant, j’ai tout de suite eu un pressentiment. Je me suis dit que cette petite rondelle allait beaucoup tourner dans la platine digitale durant les prochains mois. Me suis pas trompé. A la maison, avec des copains, en bagnole, au boulot. Depuis que je l’ai reçu, ce petit disque me suit partout. Je le fais écouter à tout le monde. Surtout, je ne m’en lasse pas une seule seconde. LE PARTI vient de Saint-Etienne et joue ce que l’on appelle plus communément du post-punk. Leur huit titres me font penser à plein de groupes (PERE UBU, GANG OF FOUR, DEVO, WIRE) mais à force de les écouter je ne les distingue même plus (les influences). Je me dis aussi qu’un concert avec les BUNCH et LE CŒUR NOIR serait juste une pure tuerie. Chance, ça devrait probablement bientôt arriver. « Se dit de la toison pubienne qui pousse sur les joues de Fabien Simon » >>> FAVORI. (Faux Disques) www.myspace.com/leparti

PIVOT O Soundtrack My Heart DoLP

Disque hybride. Groupe intéressant. Pile poil entre TRANS AM et GOBLIN. Avec la touche bleep bleep, Warp oblige. Pas le truc de la mort mais ça se lasse écouter. Pour une chronique plus détaillée, je t’invite à lire celle du fantastique Lelo Jam Master Jay dans le Tsugi de septembre, ok ? (Warp) www.myspace.com/pivotpivot

PLOW UNITED The Dustbin Of History CD-R

Réédition de leur dernier album (sorti en 2000 chez Coolidge). J’ai jamais trop aimé ce groupe, leur préférant largement WESTON (avec qui ils ont d’ailleurs partagé un disque). Pop punk au son approximatif, fun mais pas mémorable. Je vais écouter les MEICES. (Coolidge) www.ballcar.com/coolidge

SANTOGOLD S/t LP

Cool, un disque avec des paillettes ! (Lizard King) www.santogold.net

SAVIOURS Into Abaddon CD

Truc de hippie. Je pensais que ça allait puer la mort et le souffre. Ben même pas. Mélange les morceaux hargneux de BLACK MOUNTAIN à la technique de BARONESS et au riffing inspiré des MELVINS de Stoner’s Witch. Pas original pour un sou mais ultra efficace pour impressionner les types et les nanas qui pensent encore que QUEENS OF THE STONE AGE est le plus grand groupe de rock’n’roll au monde. Sept excellents titres (et une immonde pochette BM). (Kemado) www.killforsaviours.com

SHIZUKA / ZNO Koalition Split CD-R

Je ne sais pas qui fait quoi, et à vrai dire je m’en branle. Ce split s’écoute d’une traite. Electro carton, protéiforme, dancefloor industriel digital, tribalisme de fin du monde. Un gros glaviot purulent à la gueule de Sarkoshit. Très bel artwork, comme toujours avec Les Forces Alliées. Limité à cinquante petits exemplaires, tu peux toujours t’accrocher pour le trouver. (Les Forces Alliées) www.forces-alliees.org

MARNIE STERN This Is It And I Am It… CD

Si Gwen Stefani (ou Karen O) jouait dans HELLA, ça donnerait à peu de choses près cela. Fingerpicking à fond les ballons, chant tellement sucré qu’il m’a fait rougir et grosse déglingue rythmique. Franchement, je suis généralement plus vraiment client de ce genre de bêtises pour tordus du manche mais là j’avoue que ça passe hyper bien. Je l’ai même écouté deux fois de suite quand je l’ai reçu. C’est dire. (Kill Rock Stars) www.myspace.com/marniestern1

UN POQUITO SENOR Soy Un Cabron, Loco ! CD-R

Mamat est partout. Excellentissime batteur de MICROFILM et MYRA LEE, le gazier laisse éclater son amour pour la variétoche francophone par le biais de ce projet complètement fou. Ok, tu rigoles bien pendant cette trentaine de minutes, mais tu t’en prends aussi plein les cages à miel (le gars joue avec ses tripes, y’a rien qui dépasse). La formule est bien plus subtile qu’une première écoute peut le laisser supposer (la reprise de Rockollection de Voulzy, juste incroyable). Annie Cordy, LA COMPAGNIE CREOLE, TELEPHONE, Patrick Bruel et Jean Schulteis dans le shaker yaourt espagnol. Un délice. Tout comme son interview pour le site d’Air Guitar France, à base de privates jokes sur Thomas Bonvallet (CHEVAL DE FRISE et L’OCELLE MARE). L’quivalent one man band des franés du bulbe qu’on appelle X-OR. Fave direct pour l’éternité. (DIY) www.myspace.com/unpoquitosenor

VERSE Aggression CD

Le hardcore moderne à son pire niveau. « Mielleux » me semble être un terme parfaitement approprié pour qualifier ce nouvel album. J’ai jamais aimé THURSDAY, THRICE et toutes ses merdes qu’on a voulu nous faire passer pour de l’emo, j’aime encore moins quand on en dilue les plus putassiers des ingrédients dans mon hardcore rageur. Tout le contraire du dernier BLACKLISTED que je vais de toute façon me remettre dans les oreilles là maintenant. (Bridge 9) www.myspace.com/verse

WARBRINGER War Without End CD

Méchant revival thrash métal qui te piétine la gueule sans ménagement. Les débuts de SLAYER et METALLICA (ainsi que d’autres formations évidemment bien plus obscures) comme influences. Y’a pas à dire, les modes c’est vraiment de la merde. Je te parle même pas de GAMA BOMB et BONDED BY BLOOD (je préfère l’EXODUS de Force Of Habit, de toute façon). Bon sinon y’a aussi un passage dans Dread Command qui est un total rip-off d’un morceau d’IRON MAIDEN, et dans l’ensemble j’aime bien (je préfère ça à BORDERLINE hein, y’a pas à chier). (Century Media) www.myspace.com/warbringer