mardi 20 mars 2007

#5

ASMODEUS S/t CD-R

Jeff rend hommage à LaVey et son Eglise de Buddy Satan. C’est gentil, fallait pas. Electro barrée et variée (punk, indus, métal dans le bouillon) en 3 actes et 15 morceaux. Quelques ambiances sont du plus bel effet une fois la pièce plongée dans le noir, mais dans l’ensemble je trouve ce disque plutôt monotone. Erotica Daemon Feast me plaît, forcément c’est un morceau bête à danser. FL (Altsphere) www.altsphere-prod.fr.st

ASMODEUS Black Hordes Funeral CD-R

Deuxième livraison, esprit similaire. Harmonie véritable entre électricité et électronique. C’est moins le bordel, le fourre-tout boîte à rythmé. Les influences raw BM sont également plus appuyées. Je préfère donc largement ce Black Hordes Funeral à son premier effort sous ce nouveau patronyme. Pis c’est la première production Altsphere pro que je tiens dans mes mains. CD-R toujours, mais un niveau au-dessus, et ça fait bien plaisir. FL (Altsphere) www.altsphere-prod.fr.st

THE AUSTRASIAN GOAT S/t LP

Tristesse putride. Désespoir libertaire. Nihilisme sonique. Reprise de GRIEF. Fave. FL (213 / Solitude / I Hate / EH3 VS TS1 / TTDMRT) www.213records.fr.st

BONEMACHINE / JEFF Split CD-R

BONEMACHINE : un peu moins d’une demi-heure d’ambient minimaliste. Pléonasme. C’est le drone de l’électronique. Suis pas toujours en phase avec ces expérimentations abstraites dépressives, mais j’avoue que c’est pas mal d’en écouter à blinde quand tu reçois un vieux dans ton bureau (va pas t’imaginer des trucs dégueulasses, ça reste strictement professionnel, comme relation). JEFF : un morceau ambient très métallique qui débouche sur une fresque d’un quart d’heure d’électro répétitive dont il a le secret. J’aime beaucoup. Limité à 70 copies. FL (Altsphere) www.altsphere-prod.fr.st

C Underlove CD

La musique instrumentale me broute. Pourtant, j’aime les bandes originales. C fait dans l’absence de chant. Sauf qu’ils ont le courage de ne taper ni dans le GODSPEED YOU BLACK EMPEROR dépouillé, ni dans le MOGWAI lourdingue. Les deux grosses tendances écartées, on se retrouve avec 9 morceaux extrêmement riches. Guitares post-punk, nappes de synthé rappelant le Peter Gabriel de So, rigueur rythmique imparable, groove de basse monstrueux. Du grand art. Plein les oreilles. Je kiffe. C’est rare. FL (Silver Rocket) www.silver-rocket.org

CUSTOMERS Shut Up (We’re Dead) CD-R

Bon beh la tournée KEN PARK / CUSTOMERS, je peux me la foutre où je pense… Ultime récital pour les 4 Cavaliers de l’Apunkalypse. THE ADOLESCENTS croisent le skate avec BILL BONDSMEN et THE RITES. 10 titres essentiels, dont une reprise du Minor Threat de qui tu sais, avec un refrain détourné pour l’occasion (« We’re just THE CUSTOMERS ! »). Evidemment, comme avec chaque démo, t’en as plein les yeux (crobards magnifiques, textes touchants de simplicité et de sincérité). Putain, vont me manquer… FL (Rejuvenation / Suburban Loser / Small Budget) www.rejuvenationrecords.com

CUT CITY Exit Decades LP

JOY DIVISION. INTERPOL. CUT CITY. La filiation semble directe. Evidente. La froideur majestueuse et juvénile du chant s’accorde à la chaleur troublante du son de la section rythmique (batterie métronomique, basse monstrueusement dansante). Que dire de ces claviers évoquant Love Will Tear Us Apart ou Isolation, ces arpèges magnifiques et planants, cette incartade dance-punk imparable qu’est Such Verve. Compact, dense, homogène, tubesque (est-ce bien raisonnable de citer chaque chanson ?), ce disque l’est. Et en concert ? A l’heure où j’écris ces lignes, le groupe s’apprête à attaquer son set au Tunnel à Metz. Le bonheur tient parfois à peu de choses. Edit : ce concert fut en tout point INCROYABLE. FL (GSL / Deleted Art) www.cut-city.com

THE DEAD MUSICIAN Laissez Vous Guider Par Votre Monde Sans Goût CD-R

Oh, comment tu m’parles ? THE DEAD MUSICIAN fait sans conteste partie des projets les moins convaincants du bonhomme (si tu me demandes mon avis). Après un premier effort pas transcendant, Jeff se prend d’amour pour La Belle Verte, le film écolo babos de Coline Serreau (du niveau de 3 Hommes & Un Couffin, mais tu me demandes toujours pas mon avis). Pourquoi ce film et pas un autre ? J’élude ce choix, douteux à mon goût, pour m’intéresser aux textes et à la musique. 7 excellents morceaux de métal sombre, violent, émaillés de samples tirés du flim (un peu trop présents). La prod est pas au top mais y’a du mieux par rapport au premier disque, c’est beaucoup moins approximatif sans que la zik perde en crudité ou en malaise. Les textes fustigent le capitalisme avec violence, dans un style qui m’est désormais familier. Le split LP avec ZBT sera une étape cruciale dans l’évolution de ce projet, ça a intérêt à être à la hauteur de l’attente (nan Jeff, je te mets pas de pression). FL (Altsphere) www.altsphere-prod.fr.st

DEVEROVA CHYBA Club 59 CD

Trio 2 basses/batt’. Dynamique. Enervée. Une musique pas loin de celle d’UNSANE, feu-BEESWAX ou SABOT. Un groupe qui a du groove à revendre. Les SLEEPERS désossés. LE SINGE BLANC avec des textes (que je ne comprends pas non plus, étant donné que ceux-ci sont écrits en Tchèque… m’enfin, au moins y’en a). Et comme ils ne sont ni Ricons, ni Céfran, on risque de ne pas en entendre beaucoup parler ici. Dommage. FL (Silver Rocket) www.silver.rocket.org

EMMOS Your World Is A Warfield CD-R

On sent que ce projet lui tient à cœur. Jeff y met ses tripes les plus humides et noires. Au service d’un métal bricolé, référentiel, attachant. Parfois bancal, toujours sincère. Comme ces textes que l’on imagine écrits d’une traite, sur un fiévreux coup de colère. Excellent disque, une fois de plus. 5 reprises en bonus (LOUDBLAST, SEX PISTOLS, JUDAS PRIEST et 2 BEASTIE BOYS), plutôt évidentes mais bien exécutées (celle de Fight For Your Mind est bien marrante). FL (Altsphere / IEMN) www.iemn.new.fr

JUCIFER If Thine Enemy Hunger LP

J’ai encore en tête ce magnifique album sur Velocette sorti en 2002, véritable pont entre néo métal et musique de bon goût (noise, trip hop, pop zarbi). 4 ans plus tard, le duo taré est tombé dans la marmite sludge doom remise au goût du jour depuis quelques temps maintenant par Southern Lord et Rise Above. En résulte un bon disque qui marie à merveille VERUCA SALT (le chant, les morceaux les plus catchy), le CATHEDRAL d’Ethereal Mirror et BONGZILLA. Le mélange peut paraître improbable, voire opportuniste, mais la sauce prend. Indéniablement. Comment ne pas fondre à l’écoute de ces vocalises sucrées à l’extrême ou ne pas se prendre pour Abbath errant dans la forêt gelée à l’écoute de ces tempos écrasants ? Pontius Of Palia est un tube énormissime. Groupe qui ose et qui mériterait que l’on en parle un peu plus souvent. Très jolie pochette, die-cut et vinyle rouge transparent, la classe. FL (Relapse) www.jucifer.com

KATZENSTREIK IIII LP

4e album faisant suite à un Solves Your Problem qui m’avait franchement tourneboulé. Des disques de ce calibre, l’Allemagne en avait pas produit depuis QUEERFISH. Malheureusement, je ne puis en dire de même de celui-ci. Pourtant, le quatuor avait d’emblée toute ma sympathie. J’avais acheté leur album au concert de MISCHIEF BREW les yeux fermés. J’ai du l’écouter 2 fois depuis (concert en octobre 2006, nous sommes en mars 2005). Je cherche encore les morceaux tubesques qui se retiennent à la première écoute et mon cœur s’arrêtant de battre à chaque break. A la place, un peu de branlette métal, des changements de tempos approximatifs et peu d’inspiration. Le chant est toujours majestueux, certes l’énergie bien présente, mais la mayonnaise vegan ne prend pas. Par contre, ils ont mis le paquet sur le livret de textes, recueil d’écrits persos. C’est en allemand donc je capte pas grand chose, mais ça a l’air intéressant pour le peu que j’ai réussi à en déchiffrer. Déception musicale malgré tout. FL (Broken Silence / Unterm Durschnitt) www.unterm-durschnitt.de

KEN PARK S/t 12’

Perso, un disque que j’attendais avec énormément d’impatience. Me voilà enfin comblé : 13 morceaux de hardcore (dont une reprise évidente de NEGATIVE APPROACH et un morceau live enregistré au Tapette Fest 2005), et quand je dis « hardcore » je parle pas de la musique pratiquée par tous ces infâmes groupes Français qui se réclament d’AMERICAN NIGHTMARE ou COMEBACK KID et qui sonnent, au mieux, comme BURIED ALIVE. Ici ça saigne, ça pleure, ça hurle, ça vit. Ca a des textes, des réflexions, des idées. Ca agit, ça réagit, ça se contredit. Impossible de rester indifférent à ce disque lorsque tu regardes la pochette, quand tu ouvres le gatefold ou quand tu écrases le diamant sur le premier sillon. Mérite son Fave, quoi. FL (Wee Wee / Embrace / Sclérose / BURT / Rejuvenation / Perpetual Movement) www.rejuvenationrecords.com

KURT RMXD 12’

’tain je suis passé à côté d’un nouveau KURT ou quoi ? Je découvre ce disque au concert de TEN VOLT SHOCK sur leur tournée de février. 2 nouveaux morceaux cartons, abrasifs et linéaires, lignée La Guard, limite copeaux de studio, ainsi que 4 remixes par Bambam Babylon Bajasch (une purge, une pépite) et Nic Endo (qui se fout un peu, voire carrément de la gueule du monde… Si j’avais fait partie de KURT, je lui aurais fait bouffer ses bandes). Loin d’être un disque indispensable. FL (X Mist / Bass Präsidium) www.x-mist.de

LILAC Cut My Hands Off CD-R

Disque tiré à 20 copies pour la tournée commune SOCRATES / LILAC / SIR, YES SIR. Jakub aux manettes, guitare + voix + bruits. Musique de fond, dépressive et noisy. Ca me laisse indifférent. Pas que ce soit forcément mon truc. Y’a juste rien qui me passionne dans cette poignée de chansons minimalistes et lointaines. C’est con, appréciant le personnage, j’aurais préféré en dire plus de bien. FL (DIY) http://lilac.wz.cz

LOLA BAÏ S/t CD

La bonne chanson Française existe, si si ! Je me suis juste planté de disque. FL (Chansons Perchées) www.lolabai.com

THE LONG BLONDES Someone To Drive You Home LP

3 filles, 2 mecs, un disque. Enième phénomène Anglais, THE LONG BLONDES tape dans une catégorie à part. Les PIPETTES sans la bouffonnerie (ça n’enlève rien au talent des 3 donzelles), les RAKES avec du rouge à lèvre, ou encore un GRAVY TRAIN qui ne s’exciterait pas pour rien. Rock moderne qui distille de subtils clin d’oeils à un glorieux passé 60’s to 80’s, aussi bien dans ses accents vocaux que dans ses textes. De Lust In The Movies à Weekend Without MakeUp, en passant par Once & Never Again, Giddy Stratospheres ou encore Separated By Motorways (une paire de singles évidents), je trouve rien à jeter. Oui, certes, l’immédiateté de ce disque n’a peut-être d’égal que son potentiel à être « consommé vite fait bien fait puis oublié dans la foulée ». En attendant de m’en lasser et de passer à autre chose, je l’écoute en boucle. Ca résume bien la pop music. L’art de l’instantané plaisir. FL (Rough Trade) www.roughtrade.com

MISCHIEF BREW Smash The Windows LP

Anarcho folk punk riche en influences. De Django Reinhardt aux POGUES en passant par CRASS et les WATERBOYS. Et bien plus encore. Pas un morceau ne se ressemble. Les ambiances tziganes ou jazzy se cognent dans un mur de furie punk ou de coolitude country. La voix d’Erik soutient magistralement le tout, à la fois chaleureuse ou fragile. Les textes sont passionnants à lire, référencés, poétiques, exaltants. Les refrains se retiennent les uns après les autres. Il nous a offert un concert incroyable d’intensité en 2006 (tout seul avec sa guitare), j’ai hâte qu’il revienne sous cette formation groupe. Fave. FL (Gunner) www.mischiefbrew.com

MISCHIEF BREW Songs From Under The Sink LP

Une collection de morceaux écrits sur une période de 5 ans, 1997 – 2002. Ballades à boire, marches à chanter, hymnes à la révolte, berceuses qui éveillent la conscience. Encore une fois, une poignée de magnifiques chansons qui te touchent direct au cœur. Acoustic Devil Music, comme le clame si bien un des flyers du booklet. FL (Fistolo)
www.fistolo.com

MISS VIOLETTA BEAUREGARDE Odi Profanum Vulgus Et Arceo LP

Psychopathe Italienne qui ferait passer Hanin Elias pour Lara Fabian. Grind électronique tout ce qu’il y a de plus poppy. Un coup elle te fend le visage en deux avec sa jolie lame de rasoir, un coup elle lèche tes plaies fumantes. C’est bête, méchant, gratuit et totalement jouissif, bricolé à la maison, sans prétention aucune et les deux pieds fermement planté dans le terreau punk mondial. Remix de LA QUIETE. Connexion avec HAWNAY TROOF. Je la ferais bien venir à Metz pour botter quelques culs prétentieux. Que Temporary Residence sorte ce disque, je trouve cela à la fois inattendu et bienvenu. Indie Bad, Gabber Good. FL (Temporary Residence) www.violettasucks.com

MORIARTY Equation Of Madness CD-R

Nouvelle fournée de l’hydre à 4 têtes. Musique toujours aussi effrayante, froide, industrielle et dansante. SOBRIA EBRIETAS, CRUISE CTRL, ROSWELL CONSPIRACY et Jeff se taillent 12 bouts de gras, entre électro minimale, dance de salon pour carcasses en phase terminale et ambient cinématographique. Excellent disque. FL (Altsphere) www.altsphere-prod.fr.st

NOSTRADAMUS0014 / NECK Split CD

Version finalisée. NOSTRADAMUS0014 : jazz métal avec un son bizarre. Toujours ce mélange DILLINGER ESCAPE PLAN / DEATH, qui clashe donc mieux qu’avant. J’en avais déjà eu un avant-goût par le biais d’un advanced CD. Suis toujours pas fan, et je le serai probablement jamais. Néanmoins, je commence à reconnaître l’originalité de ce groupe sur le reste de la production Française. Ou peut-être suis-je en train de m’habituer aux morceaux. Arf. NECK : ça ressemble de plus en plus à SYSTEM OF A DOWN, SLIPKNOT et COAL CHAMBER. Je ne retrouve pas là tout ce qui faisait le charme de leur premier Cd sur Striving For Togetherness. M’enfin, c’est tout à leur honneur de pas faire de l’emo ou du hardcore chaotique à l’heure actuelle. Suivre les modes avec 10 ans de retard, je sais pas si c’est courageux ou complètement ringard. FL (Peel Prod) www.peelprod.com

THE NUNCHAKS Sexy Party At The Coconut Club CD-R

Musicalement c’est très bien, du garage rock catchy dans l’air du temps (bon, THE HELLACOPTERS et THE HIVES c’était classieux y’a 10 ans, mais j’avoue que ça vieillit plutôt bien… En tout cas, j’espère que vous ne finirez pas comme les vieux rockers qui traînent à la Face Cachée et qui découvrent en 2007 qu’il y a une vie après les DEAD BOYS) avec un soupçon de MOTORHEAD. Le son est petit mais ne constitue pas un frein à l’énergie qui est déployée. Live, j’imagine bien la grosse avoine communicative. Par contre, je passe complètement à côté du concept même du groupe, qui est d’être drôle. Les blagues molles. Les vieux clins d’oeils. Les références 1000 fois utilisées. Les paroles faussement provocs. Quand la finesse n’est pas ton fort et que t’as forcément peur d’aller trop loin, abstiens toi, de peur de passer pour un con. Bon, y’a quand même un gag qui fait mouche (Heavy Mitchell), pis on verra où ils en seront dans 6 mois. FL (Altsphere) www.thenunchaks.ift.cx

PEELGREEMS From A To L… CD-R

Le gratteux de NOSTRADAMUS0014 se tape un petit délire en solo, accompagné pour l’occasion par des mecs de DILLINGER ESCAPE PLAN, CANDIRIA et POLYPHONIC SPREE. Ouais, du calme, tout s’est fait par correspondance. Le résultat est surprenant, sonnant comme un agréable mélange entre BLUEBIRD, CASKET LOTTERY, ONELINEDRAWING / NEW END ORIGINAL et les FOO FIGTHERS. Bien ouéj, c’était pas gagné d’avance. Aura-t-on droit à quelques représentations live in concert ? Vaste question. En tout cas, j’espère vraiment que ce premier essai ne restera pas lettre morte et donnera une descendance à la hauteur de ses aspirations mélodiques. FL (Peel Prod) www.peelprod.com

PINK RAZORS Waiting To Wash Up LP

Punk rock tubesque sur Robotic Empire. Sortie atypique pour le label métallique, mais on s’en branle. Une poignée de morceaux mortels, agressifs, mélodiques, modernes, qui foncent droit devant et explosent tous les murs se posant sur leur route. Une tuerie en règle. FL (Robotic Empire) www.roboticempire.com

SAMIAM Whatever’s Got You Down LP

Jamais je ne pensais un jour être déçu par SAMIAM, le groupe qui splitte plus vite que son ombre et qui se reforme en un clin d’œil. 12 nouveaux morceaux censés me foutre par terre à la première écoute. Des bâillements en lieu et place de la dite chute. C’est quoi ce son en carton ? C’est quoi ce chant poussif ? Sont où, les hits ? A part Whatever’s Got You Down et Holiday Parade, le reste de l’album peine à décoller ou à retenir l’attention. Déception. FL (Bitzcore / Burning Heart) www.bitzcore.de

SHIT DISCO Party Reaktor 12’

Electropunk à blinde, DEPECHE MODE meets POLYSICS meets FORWARD RUSSIA. Pas mémorable mais bien branlé, snotty et véner. Y’a un album qui sort bientôt, cool ! FL (Fierce Panda) www.shitdisco.co.uk

SONG & DANCE On The Inner Stage LP

Noise rock déchirante. Pas dans le sens CHOKEBORE du terme. Il suffit juste de faire attention à ce chant féminin. Habité, dominant les guitares dissonantes, remplissant complètement l’espace sonore. BLONDE REDHEAD s’accoquinant avec l’AT THE DRIVE-IN de Vaya, et cette éternelle touche allemande inimitable (de SOG à MONOHROME). Disque envoûtant. FL (Coraille) www.sadmusic.de

STRONG AS TEN S/t 12’

Faisan thrash attack ! Sortent enfin leur full length après 2 petits formats (7’ et split avec SHALL NOT KILL) et quelques tournées bien sauvages. 10 ans de scène, les mecs. Ca se fête. 12 minutes de BONES BRIGADE meets INFEST (leur cover de Cold Inside se hisse au niveau de l’originale), un hommage en grandes pompes à ce groupe mythique qu’était LAURENT BOYAU, des samples hilarants et une énergie folle, qui ne retranscrit cependant pas la violence fun de leurs concerts. Artwork et inner sleeve de toute beauté, textes cash dans ta gueule, drôles comme je les aime. Je connais ces mecs depuis le collège, je les ai vu évoluer vers un style qu’ils maîtrisent et subliment totalement, merde j’ai même joué avec eux. Je les aime, et je leur souhaite 10 belles années comme celles qu’ils viennent de passer. Friends forever, love always. FL (213 / Altsphere / Downboy / Perspective / Positively Negative / etc) http://pierre.mad.free.fr/sa10/

TESS D’Un Battement d’Ailes CD-R

Emo de Longwy. Oui je sais, elle est facile. TESS sonne comme tous ces groupes qui passent à longueur de journée sur MTV2. Bien produit, bien branlé, mais forcément ça me parle pas. J’entends ici et là quelques réminiscences d’un lointain passé Floridien (je sais pas s’ils ont écouté KEEPSAKE et les groupes de la clique Eulogy, certains plans me rappellent néanmoins à ce bon souvenir). Je passe complètement à côté de la poésie adolescente des textes. Ces jeunes gens ont l’air bien sous tous rapports, et plutôt sincères dans ce qu’ils font. La preuve, j’ai même pas envie de les casser. Il leur manque peut-être le petit coup de pouce nécessaire pour sortir leur musique de son ornière urbaine, mais je me fais pas de bile pour eux à ce sujet. FL (DIY) www.tessmusic.fr.st

V/A DIY Or Die ! CD-R

Second volet. Jeff dans son local de répète. 3 versions démos de titres d’EMMOS et THE DEAD MUSICIAN avec un tout petit son + la Veggie Dance. Ce dernier est un excellent morceau, le reste j’accroche pas des masses. FL (Altsphere) www.altsphere-prod.fr.st

V/A Making Children’s Songs A Threat Again LP

Magnifique compilation sortie il y a quelques temps déjà par Germain. Pochette sérigraphiée, livret conséquent (paroles, textes sur le punk parenthood, thème central du disque, au cas où tu ne l’aurais pas compris), tracklist imparable (ZEGOTA, ZANUSSI, GRIDE, THE DAGDA, KARST, MIGRA VIOLENTA, BETERCORE et une poignée d’autres). Sans être moi-même parent, la sincérité et la force dégagée par ce projet m’ont direct touché au cœur. J’espère qu’il y aura d’autres épisodes et que j’aurai un jour l’occasion d’y participer. FL (Guerilla Shooting) guerilla.shooting@tiscali.fr