vendredi 1 août 2008

#20

Salut toi,

T'en as rien à foutre mais notre déménagement s'est bien passé. Merci donc à tous les copains et copines qui nous ont filé un coup de patte pour bouger les 30 caisses de disques, les bureaux, les grosses armoires... Sans eux on y serait encore.

Première update en direct du 16 rue des Huiliers (non en fait là je suis toujours au boulot, faut pas déconner), sous les combles, dans ma nouvelle grande chambre d'adolescent. Bordel, il fait chaud. Normal on est en août. Bientôt les congés, je vais en profiter pour m'attaquer au numéro 12 de Cliché.

Il me reste encore plein d'exemplaires du numéro 3 de 6 Mois Aux Chiottes, n'hésite pas à en commander 15 pour ta famille à l'adresse suivante :

Bon courage, bonne lecture.

B.S.



AH KRAKEN Elle Avait 19 Ans Mais Pour Moi Elle En Aura Toujours 12 LP

Je m’attendais à une nawakerie sans nom mais en fait les gaziers ont bien fait les choses. Ce premier long pour In The Red est une réussite impressionnante. Noise sauvage, rampante et protéiforme. Moins stridente que celle d’ARAB ON RADAR mais tout aussi répétitive, et dans un esprit pas tout à fait éloigné du dernier DIE PRINCESS DIE. Dance, GSL, dance ! Le chaos et les émotions qui en découlent sont parfaitement contrôlées, il n’y guère que dans le chant que le quatuor se permette quelques petites fantaisies. Rien ne dépasse, ça fait bizarre. Niveau textes, ça plane entre ciel et caniveau, du Sex / Murder / Art cher à mon copain Buttgereit jusqu’à la mise en scène dadaïste des graffitis du Bunker de la Dernière Vague. En même temps, les types sortent d’écoles d’art. Non, le truc malsain du disque, pour la peine, c’est l’artwork. M’étonnerait pas que la photo ait été prise chez la tata à Rosselange. Bon, y’a un CD en prime, preuve que les Messins sont vraiment des gars sympas et qu’ils pensent à tout. Un des meilleurs disques à être sorti de cette ville de merde. (In The Red) www.myspace.com/ahkraken

AMEBIX No Sanctuary LP

Si AMEBIX avait été un personnage d’Asterix, nul doute qu’il t’aurait défoncé la gueule avec un menhir. Blague du jour : le groupe se reforme. (Alternative Tentacles) www.alternativetentacles.com

AN AFFAIR Migrar CD

Old-school emo ultra mélodique, quelque part entre BELLE EPOQUE, STILL LIFE et la démo d’AMANDA WOODWARD. Comme ces jeunes gens ne sont ni américains, ni suédois, encore moins allemands ou anglais, tu risques de ne pas entendre parler d’AN AFFAIR ici bas. C’est con, tu pourrais passer à côté d’un très bon disque, certes classique du début à la fin (leurs collègues d’ASAMBLEA INTERNACIONAL DEL FUEGO nous ont déjà fait le coup) mais beaucoup plus frais et moins ampoulé que certains groupes français dans le même genre. Textes en espagnol, je capte rien. L’un des gratteux a une jolie casquette Wayne’s World. (Burn Me Inc/Discard This) www.anaffair.cl

ANCESTORS S/t CD-R

Un groupe comme je les aime. Difficile à situer. Mystérieux. Un disque qui se démarque de la pile « à chroniquer ». Sept titres qui tentent de construire un pont entre la noise de SHOTMAKER / THREE PENNY OPERA (les inséparables), l’emo d’EMBRACE, le post-punk de THE FALL et la noirceur sonore de JOY DIVISION. Arpèges mélancoliques, rythmiques à la fois arides et souples, chant atypique (Ian McKaye meets Glenn Danzig meets Guy Piccioto). Une colère sourde gronde tout du long. Et quand ça pète, crois-moi, ça fait mal. Ces Canadiens sont des potes aux METH & GOATS, et bizarrement ça ne m’étonne même pas. Je suis plus qu’impatient d’écouter la suite. (DIY) www.ancestors.tv

ANNIHILATION TIME Tales Of An Ancient Age LP

Bel objet. Couvrante comic-strip, photos de beaufs à l’intérieur du gatefold et zik qui lynche. Le pendant hardcore d’INEPSY, c’est à dire que les potards IRON MAIDEN (jusqu’à Killers) sont poussés dans le rouge et que la moustache de cette bonne vieille tête de Lynott est érigée en modèle esthétique pour garçon de bonne famille. Style over substance, c’est une mode comme une autre, ici elle nous apporte un excellent disque de rock’n’roll à l’ancienne, alors ça va. Bien mon genre de came, alors je dis FAVE. (Reflections) www.reflectionsrecords.com

ATMOSPHERE When Life Gives You Lemons, You Paint That Shit Gold DoLP

J’ai beau insister, ce sixième ATMOSPHERE me le fait pas du tout. Y’a du tube pourtant, et du lourd. Peut-être un peu trop justement, à la limite de la guimauve parfois (Dreamer = tu meurs d’une crise de foie). Je retourne écouter You Can’t Imagine How Much Fun We’re Having. (Rhymesayers) www.rhymesayers.com

AUSTRIAN DEATH MACHINE
Total Brutal CD

Un disque qui ne vaut que pour ses interludes. Et encore. (Metal Blade) www.myspace.com/austriandeathmachine

BILLY BAO Dialectics Of Shit LP

Non non, c’est pas un problème d’ampli, y’a pas d’orage dehors. Ca gronde, ça fait du bruit, ça crisse mais ça vient bien de ton disque. C’est marrant la première fois. Ca saoule au bout de la seconde. Un exercice de style qui fait du bien quand il s’arrête. (Parts Unknown) www.mattin.org/billy_bao

BLANK STARE S/t 12’

Leur concert à Metz en juin dernier a calmé tout le monde. Un quart d’heure et puis s’en va, même pas la politesse de nettoyer les traces de pieds au plafond et le sang sur les murs. Sur cire, ça file tout aussi droit. Hardcore straight-edge surpuissant, un poil noisy et surtout TRES énervé, à l’image de la pochette (qui me fait penser au Targets de Bogdanovich avec Boris Karloff). Better Odds, qui ouvre la seconde face, est un petit bijou. Les textes donnent pas envie de sourire. Très bon disque. (Refuse) www.refuserecords.prv.pl

BLOOD RED SHOES Box Of Secrets LP

Rock chant mixte qui danse, qui chante, qui grunge, qui le fait bien pour l’été et qui me gavera peut-être en novembre, mais d’ici là j’ai encore le temps de me prendre des murs de doom sur le coin de la tronche. ‘tain, ils remercient Q & NOT U. Je les aime d’autant plus. (V2) www.myspace.com/bloodredshoes

BOXING ELENA
Yallah 12’

Un joli sept titres qui m’évoque les BUSHMEN et les GOO GOO DOLLS du début avec un petit côté SONIC YOUTH genre Kim Gordon quand ça lui arrive de pas tirer la gueule. Une certaine façon de concevoir le rock indé en France qui a fait fureur dans les années 90 (façon de parler, c’était pas un raz-de-marée non plus) et qui a malheureusement disparu aujourd’hui. J’ai bien envie de faire un peu de namedropping là maintenant, et puis non en fait. Utilise ton cerveau. Faudrait que je pense à me remater le film de la fille Lynch, tiens. (DIY) http://boxing.elena.free.fr

CRIATURA Verde LP

Un comeback qui devrait faire plaisir à Sébastien Risser. Mes copains de Zaragoza reviennent au meilleur de leur forme avec un nouveau line-up et un disque qui claque du début à la fin. Pas trop de changements depuis que je les ai connu, toujours ce chant mixte qui te file des frissons sur tout le corps (Pepa et Jaime assurent comme jamais) et cet emopunk à la fois tristoune et énergique, mélodique à en crever. Les textes en espagnols (et traduits en anglais, merci) me donnent limite envie de chialer. Rage, lucidité, espoir. Y’a que l’artork qui me fasse tiquer (tellement photoshopé de tous les côtés qu’il en devient laid). Mais quand même : FAVE. (Mala Raza/ODT/Tofu Guerilla) www.myspace.com/criaturaband

DAN LE SAC VS SCROOBIUS PIP
Angles LP

Ce disque est aussi généreux en beats cartons que le SCROOBIUS PIP a de poils au menton. Putain, quel blase. Mais quel putain de flow (et d’accent, pour ça que j’adore le hip hop anglais). Et quel album, bordel de merde. Textes et instrus font preuve d’une intelligence et d’une culture tellement rare qu’ils enterrent immédiatement 99% de la production mondiale. Tu peux donc remballer tes rimes à deux francs et ton hop hop de p’tit blanc, l’univers n’a pas besoin d’une énième resucée de TTC. Pis va apprendre à tenir une scène comme ces deux gaziers avant de venir te la raconter. Ouais. FAVE. (Sunday Best) www.lesacvspip.co.uk

THE DARVOCETS
Are New Wave 12’

Retour des DARVOCETS dans un délire punk toujours aussi barré. Ces cons me font de plus en plus penser aux DEAD KENNEDYS qui rejoueraient la BO de Forbidden Zone. Vocalises fantasques, constructions de morceaux à l’ouest et textes science-fictionnels. Neuneu et cool, comme j’aime. (Fashionable Idiots) www.fashionableidiots.com

DEMONIC HALOCAUST
Shadows Of Possession

Les boîtes à rythmes, en remplacement d’une vraie batterie, ne me gênent pas lorsque celles-ci sont programmées correctement. N’étant malheureusement pas le cas ici, on frise assez rapidement le nawak grand format. Vocalises omniprésentes à la limite du ridicule (Ghoulies, ça te dit quelque chose ?) et un sens de la composition façon char d’assaut (ça fait « frrrrrrrrrr » avec quelques « trrrrrrrr » et autres « prrrrrrrr » de temps à autre) pour quatre morceaux d’unholy black métal ricain franchement pas inoubliables. Dommage. Petite déception mais je compte sur l’ami Thierry (AFFLICTIS LENTAE) pour me sortir de futures tueries de derrière les Fargeots (potentiellement, on doit être trois dans le monde à pouvoir comprendre cette blague). (Panzer Head) www.myspace.com/panzerheadrecords

EVERY SECOND WEEK S/t CD-R

Toutes les chroniques que j’ai pu lire sur le Net tissent des références à RUINER et SINKING SHIPS. Impossible pour moi de confirmer ou d’infirmer ces comparaisons, étant donné que je n’ai jamais écouté ces deux groupes. Je pose donc une oreille vierge de toute influence sur la démo des Caennais. Ce que j’entends me plaît bien. Hardcore rapide, chant aboyé, riffs épiques et mélodiques. Un peu comme si EYELID reprenait le Lori Meyers de NOFX. Ou comme si tous ces groupes de modern hardcore (style MODERN LIFE IS WAR) accéléraient franchement le tempo. Ou comme si… Les textes sont bercés d’une douce mélancolie et sont plutôt agréables à lire. Bref, un excellent début. (DIY) www.myspace.com/everysecondweek

THE FEELING OF LOVE
Petite Tu Es Un Hit LP

Je suis complètement novice en rock’n’roll bluesy du delta de machin truc, pas vraiment mon rayon à vrai dire. Mais j’aime bien ce disque. Une gentille déglingue dominée par ce chant nasillard et ranafout’ qui tempère parfaitement le joyeux bordel ambiant. Le malaise est palpable derrière le gling gling de la guitare (Tongue Tattoo, Yeah Baby Yeah), le tube aussi (Fat Bottom, Rapeman, Hand Clap Girl). Fait bon vivre à Metz, finalement. (Yakisakana) www.yakisakana.org

FOALS
Antidotes LP

Encore un autre héritier de SUPERSYSTEM qui déboule. Plus organiques et moins portés sur l’électronique que leurs illustres modèles, ces FOALS. Mais le corps entier voué à la dance. Rien à jeter sur ce disque, les bonnes influences au bon moment (l’Afrique, tout ça) et je me laisse de toute façon avoir encore une fois. Paraît que ça avoine en live. Je veux. FAVE. (Sub Pop) www.wearefoals.com

GAS
1982-1986 LP

Excellent disque de punk japonais. Ca devient redondant de toujours dire la même chose, mais c’est vrai. Ils ont un truc que les autres n’ont pas (pas ce à quoi tu penses, sale pervers). Bruit, violence, métal et interludes d’une beauté tranchante comme un pas de danse de PP. Discographie (les flexis, le split avec NIKU-DAN et deux lives). Histoire. Béatitude. (Partners In Crime) www.partnersincrimerecords.com

KHOLD VALLEY Fensch Valley Thrashing Attack K7

Fensch thrash. Nul doute que le Lavilliers doit se retourner dans sa tombe. Comment ça il est pas mort ?! Bon j’aime pas des masses ce que j’entends sur cette bande analogique, c’est beaucoup trop brouillon pour emporter mon adhésion. Déjà, faut arrêter de mixer le chant à perpète en avant, ça bouffe tout le reste. Y’a quand même de bons riffs (notamment sur les parties les plus heavy) malheureusement trop souvent noyés dans une façon de composer alambiquée. Ca manque d’une simplicité inhérente à ce style de zik et de refrains « accrocheurs » (non ce n’est pas un gros mot). Voilà, je suis pas fan. Et l’artwork style provoc d’ado me parle pas du tout. (DUKE) pas de contact

LASCOSAS
S/t CD

Rock instrumental argentin qui me rappelle fortement SLINT et d’autres trucs. Musique mélodique et cinématographique. Pas trop ce que j’ai envie d’écouter là, tout de suite. (Prius Discos) www.priusdiscos.com.ar

MR GERRYMANDERS
Surf Vendetta CD-R

Six titres de surf messin, fuck yeah ! Si t’as envie de te taper un ride Outre-Seille, ce disque est fait pour toi. J’ai pas beaucoup de références dans ce style de zik (pour ne pas dire aucune), donc bon je ne saurais te dire si c’est « mieux que » ou « moins bon que » je sais pas quel autre groupe. Toujours est-il que la pointe de mes pieds frotte le sol avec frénésie et que mes hanches se déhanchent sans que je puisse contrôler quoi que ce soit. Bon signe, donc. (Hound Dog) www.myspace.com/mrgerrymanders

MUCKRACKERS
Uckange 4 CD

En l’espace de quelques disques, l’entité MUCKRACKERS se sera métamorphosée pour devenir aujourd’hui le monstre métallique incontrôlable que l’on connaît, déployant ses chenilles de distorsion tel un panzer lancé à vive allure dans un champ de mine en ruines, champ à l’image de la région qu’il a choisi de défendre jusqu’à la mort (la Lorraine, son patrimoine culturel et social). Avec Uckange 4, le collectif réalise là son plus beau disque : boîtier DVD classieux, livret couleur aux photos magnifiques, son dense et titanesque. Rien n’est laissé au hasard tout au long de ces dix titres d’harsh punk noise industriel. Une œuvre aboutie et cohérente qui donne envie de brûler les bourreaux de notre belle patrie une bonne fois pour toute. (Les Disques Des Forces Alliées) www.muckrackers.org

OESTROGENA ORCHESTRA
Pendant C’Temps Là CD

Si je dis du mal de ce disque, Tatiana va me péter la gueule. Elle m’a prévenu en me le filant. Je la crois sur parole. Néanmoins, je vais pas avoir à me forcer pour en dire du bien. J’aime beaucoup les groupes de filles en général, et les OESTRO en particulier. Des nanas pétillantes et drôles pour qui ça marche plutôt bien en ce moment et qui me rappellent fortement LES ELLES (j’avoue avoir beaucoup écouté leur album live sorti en 2001). En clair, de la chanson féminine à l’humeur vagabonde qui valse entre douce mélancolie et absurdité festive. Je suis pas client généralement, mais là elles me jouent le même tour qu’ADISSABEBA. Le prochain album sort début janvier et les rumeurs prédisent une bombe en bonne et due forme. J’ai hâte d’y être. (DIY) www.oestrogenaorchestra.com

PORD
S/t CD

Hardcore métallique moderne, post-quelque chose. Quelque part entre RUBBISH HEAP (le chaos s’en approche), NEUROSIS (le phrasé) et KEELHAUL (progressisme). Saccades mathématiques, omniprésence parfois envahissante de la basse. Les mélodies de guitare s’en trouvent noyées dans la masse rythmique, diminuant la force de frappe du trio. Comme un coup de marteau sans pilon. Néanmoins, ça reste excellemment bien joué pour qui aime le genre et c’est à rapprocher d’un groupe comme SUPERSTATIC REVOLUTION. (DIY) www.myspace.com/pord

SLIVER
Kamikaze CD

Je les ai revu y’a pas longtemps en concert et j’ai trouvé leur set plutôt cool. Par contre, je passe complètement à côté de ce disque. Les bidouilles électroniques et autres scratchs, je capte pas. Le chant clair souvent faux, j’ai du mal à y croire (faut s’appeler Kinsella pour que ça me cause). Sept titres de rock hybride (un peu de métal, un peu d’emo, un peu de nawak) avec un gros son signé Tony De Block (du Midas Studio, toute ma jeunesse) illustrant ces thèmes chers à Ben, toujours clairement influencé par la littérature moderne américaine (Palahniuk & co, depuis We Live We Die Nobody Cares, quand même). Voilà, pas du tout ma came, désolé. (We Are All Liars) www.myspace.com/slivering

SUGARTOWN CABARET
The First Time I Lost The Road Map CD

De l’emo à la française qui n’a pas oublié d’être varié, intelligent, musical et pertinent. C’est rare. Morceaux classiques ponctués de jolis moments (riffs écrasant limite stoners sur How Much Does The Plane Cost, le début d’Assis A Regarder, puis le carton All The Same She Said qui s’excite enfin). Je suis par contre moins fan de tous leurs plans post-rock (les montées-descentes censées te tirer les larmes, très peu pour moi). Les mecs, pensez à injecter plus de violence (ou de pop) dans votre mixture. Sinon, le son est bon, l’artwork un peu torché à la va-vite (désolé Hugues) et les textes se lisent comme autant de petites histoires. Bon disque. (Abstraction/Paranoid) www.sugartowncabaret.com

SYPHILITIC VAGINAS S/t LP

Tu t’attends à quoi, avec un nom pareil ? Des textes ? Bah nan, même pas. Grosse influence GISM dans le merdier pour ce repressage (remasterisé par Bob Weston) d’un disque originalement tiré à 135 exemplaires (lol). Hardcore à la Japonaise avec une grosse louche rouillée de métal et deux doigts coupés de rock’n’roll. Ca fait bizarre au début (la grosse voix qui dégueule) mais on s’y fait bien. Très bonne boucherie satanico-nucléaire dans les, hum, règles. (Hardcore Holocaust) www.hcholocaust.com


SYSTEMATIC DEATH Systemania Vol. 1 & 2 DoLP

Les archivistes de Partners In Crime font du joli travail. Après la discographie de GUDON (indispensable) et celle de GAS (chroniquée plus haut), une autre boulette te tombe sur le coin de la gueule. Pas moins de quatre disques sertis dans deux superbes gatefolds pour te causer de SYSTEMATIC DEATH, énième légende du punk japonais. Une de plus, tu me diras, mais comme la barre est toujours placée très haute à chaque fois… Formé en 1983, le groupe est encore en activité aujourd’hui. Comme quoi, le punk conserve. Artwork, textes, photos, souci du détail, tout dans ce projet respire la perfection. Et moi, je kiffe ma race. (Partners In Crime) www.myspace.com/systema045

THE TAN CASE
Est Notre Seule Liberté CD

THE TAN CASE se permet des mélanges impardonnables en temps normal. Mais comme ils le disent si bien, ce groupe est leur seule liberté. Rien à branler des codes, des standards et du bon goût officiel. On fait ce qu’on veut, comme on le veut. Leur emo rocke et surprend constamment, un peu comme si les AMPOOLS avaient plus passé de temps à écouter AMANDA WOODWARD que QUEENS OF THE STONE AGE. Les chants expriment pleinement cet état d’esprit frondeur, imprimant durablement l’inconscient de l’auditeur mélomane. On approche même à plusieurs reprises le REFUSED du Songs To Fan The Flames Of Discontent, voire les SMASHING PUMPKINS de Siamese Dream (sur Solemnization World, notamment). Merde, seconde fois qu’ils me font le coup, ou comment (cherche pas, c’est du patois mosellan). Excellent groupe à découvrir absolument. (Karaoke 666/Impure Muzik/Kawaii/Orchid Scent/Perpetual Motion) www.myspace.com/thetancase

TOMATO DJIHAD S/t CD-R

Math-rock hurlé de Nancy. J’aime bien, c’est varié et sauvage, ça me fait vite fait penser à OFF MINOR et ROCKETS RED GLARE. Le bassiste tient tout le merdier en place, c’est flagrant. En live ça fait montre d’un humour pas drôle et ça m’a pas plus impressionné que ça. Par contre, à écouter là tout de suite j’aime bien, et j’ai bien envie de leur donner une seconde chance en vrai. (Le Couscous De Ma Mère) www.myspace.com/tomatodjihad

TROB
Garde Moi Une Place… En Enfer CD

Ce bon vieux TROB revient avec un nouvel album. Ca respire toujours autant le spleen, âmes sensibles ne pas se retenir. Il s’est pour la peine entouré d’Emilie Bold (une présence physique et vocale sublime) et Gilles Meyer (enchanté) pour nous concocter neuf titres de folk pop lo-fi bien cools. Seul regret : ça manque de rythme. A défaut de batterie, un peu de bricolage avec les doigts, la bouche, des casseroles ou je ne sais quoi l’aurait bien fait. Ambiance Pennyroyal Tea, j’aime beaucoup l’harmonie créée entre la voix fluette d’Emilie et celle plus profonde d’Olivier (son identité dans le civil… ‘fin à TROB, pas à Emilie… ‘fin tu m’as compris). Pis y’a une chanson qui s’appelle Rombas et qui me touche particulièrement, forcément. Bref, un joli disque, mais la prochaine fois j’espère que tu me feras un peu danser aussi. (Pour Te Battre) www.trob.fr

UFOMAMMUT
Idolum CD

J’ai lu çà et là des réactions extasiées à propos de ce disque. Les mecs, faut arrêter de prendre des champotes (surtout si vous n’avez jamais entendu SHALL NOT KILL de votre vie). A la fois indigeste et chiant, c’est en tout cas une oeuvre parfaite pour te donner envie d’écouter autre chose. (Supernatural Cat) www.supernaturalcat.com

V/A Home Is Not Land, It Is People CD-R

Je vais pas me lancer dans des explications de texte, le titre de la compile se suffisant à lui-même. Une tracklist en forme de carnet de rencontres nous présentant les coups de cœur de Gilles, l’initiateur de ce joli projet (et qui m’avait déjà gâté avec les disques de Drew Danburry). A boire et à manger durant ces soixante-cinq minutes (forcément), je vais donc juste citer mes faves : THE FLEX (grosse boucherie bien fun), ELSD (post-punk zarbi), ISAIE BURIED MEMORIAL (toujours une grosse tarte dans la gueule), WARSAWWASRAW (qui nous la joue complètement DAS OATH), VALLEY OF THE DINOSAURS (emo vieillot et putain de beau) et REVOK (du lourd, du vrai). Le reste est cool (emo bancal, hardcore chaos, crust propre) mais me touche moins que ces six là. En tout cas, j’espère que mon gars Gilles n’en restera pas là. (Greedier) www.myspace.com/greedier

THE WHIP
X-Marks Destination DoLP

Première écoute, j’ai eu envie de le jeter par la fenêtre. NME approved. NME is the enemy. Seconde écoute, j’ai eu envie de me jeter par la fenêtre. En fait c’est un très bon disque. Il y a juste parfois des évidences qui ne me sautent pas forcément tout de suite aux yeux. Ici, joli mélange de dance rock moderne et d’indie froid classieux (trucs anglais passés/présents/futurs). Ne pas se fier à sa première impression, donc. C’est comme le jour où je suis allé à la… (Southern Fried) www.southernfriedrecords.com

XANADOO
Blood Is Dirt CD-R

Trio de Singapour qui te balance un thrash old-school ultra véner qui rappelle fortement le Bonded By Blood d’EXODUS ainsi que le Hell Awaits de SLAYER. Certes, les solos frisent l’amateurisme, la voix est monotone, mais la fraîcheur de ces quatre morceaux et la volonté de te faire headbanger à tout prix l’emportent sur le reste. Pis la pochette rappelle Canon Fodder, et ça, ça pète. (Panzer Head) www.myspace.com/wanadoosg

ZE REVENGERS La Foi Des Morues Soulève Des Montagnes CD-R

Les petites meufs de Grenoble enfoncent le clou dans ta sale tête de con. Marrant comme leur zik a tendance à me faire penser à des groupes qui n’ont strictement rien à voir avec ce qu’elles font. Entre hardcore métal bruyant mais sans guitare (quelques étranges réminiscences de SONS OF ABRAHAM) et punk génial à la SUBMISSION HOLD (bon là ok ouais j’hallucine pas), la dance pédale enfoncée à donf, un petit côté grind bastringue super plaisant aussi. En fait, on les met pas aussi facilement dans des cases, les REVENGERS. Disque enregistré chez Le Sourd (son très personnel, gage de qualité) et featuring saxologique de Mathilde PLAINE CRASSE sur N’Être Humain. Un pur produit artisanal DIY au contenu dont la sincérité renvoie tous les poètes à mèche dans le ventre de leurs coiffeuses. Je kiffe. (DIY) www.dogmazic.net/zerevengers

ZOMBIE ZOMBIE A Land For Renegades LP

Ce disque, c’est comme du scotch double-face. Y’a un côté (face A) qui accroche, du genre à plus pouvoir t’en décoller, et un autre (face B) qui t’emmerde à chaque fois que t’y passes à proximité. Ce Land For Renegades aurait pu donc être un énorme maxi, mais il n’est au final qu’un album moyen. Dommache. Ces quatre premiers titres me donnent quand même grave envie de me prendre une rouste en live, chose qui devrait théoriquement arriver dans quelques jours, place Saint Louis à Metz (ils jouent avec MARVIN le vendredi 1er août, à 100 mètres de chez moi). Je te raconterai. (Versatile) www.myspace.com/therealzombiezombie

4 commentaires:

Loïc a dit…

"Ces cons me font de plus en plus penser aux DEAD KENNEDYS qui rejoueraient la BO de Forbidden Zone." Pas besoin de m'en dire plus pour que j'écoute bien que la BO de Forbidden Zone s'auto-suffit dans son état originel.
Bref j'ai ri.

buddy satan a dit…

Why does it feel so good to feel soooooo bad !

seb a dit…

Ok pour Every Second Week qui fait penser à Modern Life is War c'est ce que j'ai pensé quand je les ai découvert sur scène.

Et cool la chro de The Tan Case, groupe à voir en live absolument!

buddy satan a dit…

Ouais Tan case c'est vraiment cool. Pour la peine y'a un gros travail original sur les chants, ça fait beaucoup de bien d'entendre autre chose que des growls grotesques ou des cris forcés. Pas vu en live mais si c'est du niveau de leur disque, y'a moyen que ça, hum, tanne.